2 conseils de psy pour sortir de sa zone de confort  et améliorer sa confiance en soi

© Morning-femina.fr - 2 conseils de psy pour sortir de sa zone de confort  et améliorer sa confiance en soi

Consulter Masquer le sommaire

La plupart d’entre nous avons développé une certaine zone de confort qui nous empêche de donner le meilleur de nous. Et au fil du temps, notre confiance en soi en est altérée. Mais comment faire pour regagner confiance en nous ? Quel comportement serait adapté à une volonté de changement positif ? Le psychologue Mark Travers nous explique ce qu’il faut faire.

Psy Apointment

Comprendre notre résistance au changement

Dans une étude américaine parue dans le Journal of Positive Psychlogy en mai dernier, il existe une grande disparité entre nos désirs et les actions qu’on met en œuvre pour les concrétiser. C’est d’ailleurs ce que confirme le Dr Pninit Russo-Netzer, l’auteur principal de l’étude : « J’ai toujours été fasciné par la question du changement.  Je suis particulièrement intrigué par l’écart que je constate souvent dans mes recherches et ma pratique entre l’intention et l’action lorsqu’il s’agit pour une personne de faire des changements dans sa vie ». 

À lire Dance Avec Les Stars (TF1): pourquoi Black M a-t-il imposé une condition indiscutable à la production pour participer l’émission?

Dans le prolongement de cette étude, les chercheurs ont mis en place un « procédé d’étirement comportemental » qui vise à booster notre comportement afin d’attirer les effets positifs. Ce mécanisme pousse les cibles à entreprendre hors de leur zone de confort. Finalement, les résultats ont été très satisfaisants. Les deux options auxquelles les participants ont étaient :

  • Soit, se lancer dans une activité considérée comme hors de leur zone de confort ;
  • Soit, tout simplement garder une trace écrite de leurs activités quotidiennes régulières (option de contrôle).

Par la suite, les participants devaient s’auto-évaluer pour mesurer le niveau de satisfaction personnelle. Les résultats ont montré que les personnes qui s’étaient engagées dans des activités hors de leur zone de confort, se sentaient nettement plus satisfaites de leur vie à l’issue de cette expérimentation. Les scores les plus élevés étaient dans le groupe de personnes qui sont sorties de leur zone de confort pour venir en aide aux autres. En faisant du bénévolat auprès des sans-abris par exemple ou en s’engageant dans diverses associations caritatives. 

Dans cette étude, les participants avaient le libre arbitre dans le choix des activités qui pourraient créer chez eux un changement positif. Selon le professeur Russo-Netzer : « Un élément clé du succès de notre opération est que les gens choisissent eux-mêmes leur activité dans leur zone de confort. Cela leur donne un sentiment de pouvoir sur le quotidien, renforce leur motivation première et cela les “étire psychologiquement” tout en protégeant leur sentiment de confort et de sécurité ».

Les 2 étapes pour sortir de sa zone de confort

Selon le psychologue Mark Travers, deux principaux axes de travail sont possibles pour les personnes qui souhaitent changer, tout en gardant confiance en elles :

À lire Arnaud Tsamère à terre après l’infidélité de sa compagne, il évoque sa dépression et son envie se retirer du monde du spectacle.

  1. Avoir conscience de soi

Au fil du temps, prenez des notes en marquant toutes les activités que vous considérez comme hors de votre zone de confort. Vous prendrez conscience plus clairement de vos limites et des défis qui sont les vôtres. Ensuite, engagez-vous à réaliser au moins un de ces objectifs, en fixant le jour et l’heure.

  1. Expérimentez avec un esprit ouvert

Faites de cette nouvelle expérience une aventure, une nouvelle chance que vous devez saisir. Soyez surtout ouverts et réactifs, pour pouvoir dominer nos peurs et nos incertitudes. C’est un exercice mental qui vous permettra d’élargir votre zone de confort grâce à de nouvelles expériences. « Cela peut inclure un nouveau passe-temps, faire l’expérience d’un nouveau goût, parler à un étranger dans la rue ou même se comporter comme un touriste dans son propre quartier », conclut le Dr Russo-Netzer.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :