5 aliments contre le stress

© Morning-femina.fr - 5 aliments contre le stress

Consulter Masquer le sommaire

Combattre le stress par une alimentation saine ? Oui, c’est possible ! Pour cela, il faut savoir quels aliments privilégier pour être moins tendu. Découvrez ici 5 aliments pour lutter contre le stress.

Aliments

Des aliments riches en magnésium

Le magnésium est très important pour la régulation de la pression artérielle et le bon fonctionnement du système nerveux. Ce minéral est nécessaire pour les multiples réactions enzymatiques présentes dans l’organisme. Il faut noter que l’apport naturel en magnésium n’est pas le même chez chacun de nous, certains en sont plus pourvus que d’autres. C’est notamment le constat de Brigitte Karleskind « en France, près d’une femme sur quatre et un homme sur six manquent de magnésium…» et pourtant « le magnésium est l’antistress par excellence », poursuit-elle. En effet, selon l’auteure du Guide pratique des compléments alimentaires « De très nombreux travaux montrent que le magnésium augmente de façon considérable la vulnérabilité au stress. Le magnésium réduit le stress en s’opposant à la montée du cortisol »

À lire incroyables recettes pour contrer la malchance, booster son moral et raviver la passion

Par conséquent, il est essentiel d’adopter les aliments contenant du magnésium dans nos habitudes alimentaires pour renforcer notre système nerveux et lutter contre le stress. De nombreux aliments sont en effet riches en magnésium, c’est le cas : des amandes, les noix du Brésil, du cacao, des graines de tournesol… Pour certains de ces aliments, vous pouvez compter un apport en magnésium de 268 mg pour 100 g seulement. C’est par exemple le cas des amandes, qui peuvent vous permettre d’atteindre les 2/3 de vos besoins journaliers pour les adultes.

Les poissons gras

« Des recherches suggèrent que la prise d’huile de poisson ou d’acides gras oméga-3 pourrait avoir une action adaptogène pour aider à contrer les effets du stress et à abaisser les taux de cortisol » fait observer Brigitte Karleskind. On comprend aisément le rôle que jouent les acides oméga-3 (EPA et DHA) contenus dans les poissons gras dans la fluidification des membranes cellulaires et leur apport au cerveau. Les huiles de poissons freinent les réactions des glandes surrénales face au stress intellectuel. Dès lors, les poissons gras deviennent des incontournables pour lutter contre l’anxiété

Les aliments fermentés

Les vitamines, les minéraux et les bactéries probiotiques apportés à l’organisme par les aliments fermentés disposent des effets anxiolytiques. Ils sont considérés par les spécialistes comme des psychobiotiques. Ces aliments fermentés peuvent intervenir dans la nutrition sous forme de complémentation, pour fournir au corps des nutriments essentiels pour limiter les accès au stress. D’ailleurs, une étude publiée en 2015 recommande de privilégier des aliments fermentés pour combattre l’anxiété sociale. Le kéfir et le kimchi sont entre autres des aliments fermentés qui peuvent avoir des effets apaisants pour le cerveau.

La tisane de camomille

Les effets de la camomille sur le système nerveux ne sont plus à démontrer. En effet, elle est un puissant anxiolytique qui aide votre organisme à lutter contre l’anxiété, les troubles de sommeil et l’agitation. Les apports des sédatifs contenus dans la camomille tels que les flavonoïdes, sont utiles pour apaiser le cerveau. Voilà pourquoi consommer régulièrement la tisane à la camomille contribue à vous rendre plus calme et plus détendu.

À lire Quelles stars illuminent le Festival du film de Cabourg et font sensation sur le tapis rouge?

Le thé matcha

Dans son ouvrage Guide pratique des compléments alimentaires, Brigitte Karleskind recommande une consommation journalière d’au moins 50 à 200 mg de L-théanine En fait, pour respecter ce conseil, il faut privilégier la prise du thé matcha, qui contient de la L-théanine. Cette poudre de thé vert d’origine japonaise a des effets positifs sur le stress. Elle déclare d’ailleurs que : « « la L-théanine réduit le rythme cardiaque en réponse à un stress physiologique ou psychologique probablement en modulant l’activation du système nerveux sympathique ».

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :