À partir de quel taux de glycémie sait-on qu’on est diabétique ?

© Morning-femina.fr - À partir de quel taux de glycémie sait-on qu’on est diabétique ?

Consulter Masquer le sommaire

Le diabète est un véritable fléau mondial ! Avec environ 700 millions de personnes touchées par la maladie à l’horizon 2045, elle pose de plus en plus un sérieux problème de santé publique. Selon une étude de Santé Publique France, l’hexagone dénombre plus de 3,5 millions de diabétiques. L’un des indices de cette maladie est le taux de glycémie dans le sang. La question qu’on se pose c’est : à partir de quel taux de glycémie sait-on qu’on est diabétique ?

Glycémie

Quelles sont les causes du diabète ?

Si le diabète est devenu un problème de santé publique, c’est surtout dû au nombre de personnes touchées, mais aussi aux conséquences qu’elle engendre. Mais, quelles peuvent en être les causes ? En effet, la cause principale du diabète est la prédisposition génétique, lorsqu’un sujet est prédisposé génétiquement, cela sous-tend que sa configuration génétique le rend vulnérable à certaines maladies. Par ailleurs, mieux comprendre le diabète, c’est avant tout différencier les types de diabète.

À lire Dance Avec Les Stars (TF1): pourquoi Black M a-t-il imposé une condition indiscutable à la production pour participer l’émission?

Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 survient lorsque le corps connaît un déficit d’insuline, cette substance directement produite par le pancréas. En clair, l’insuline est une hormone protéique conçue par des cellules spécialisées situées dans les îlots de Langerhans. Il joue le rôle de régulateur de la glycémie pour les maintenir à des taux normaux. Une fois que le corps ne produit pas naturellement de l’insuline, le système immunitaire devient vulnérable aux différentes pathologies. Alors, on parlera de prédisposition dans le cas où l’un des parents souffrait de cette maladie, qu’il a lui-même hérité de ses parents. Dans ce cas, vous êtes génétiquement susceptible de souffrir de diabète de type 1. 

Le diabète de type 2

Pour le diabète de type 2 aussi, les prédispositions génétiques sont principalement à l’origine de la maladie. Par contre, en plus de cela, d’autres facteurs environnementaux entrent en jeu : alimentation, consommation, tabac, drogue, alcool, sédentarité, absence d’activité physique, surpoids, obésité, mauvais cholestérol ou trop de cholestérol, hypertension artérielle, antécédent gestationnel (grossesse, avoir donné naissance à un bébé de 4 kg et plus).

Quels sont les symptômes du diabète ?

Même si on peut relever certains symptômes, les signes varient en fonction des cas :

  • Une faim extrême à chaque fois
  • Une somnolence
  • Une bouche beaucoup sèche
  • Une vision de plus en plus faible
  • Une irritabilité pour tout
  • Une soif intense
  • Une miction augmentée
  • Une nycturie
  • Une plainte de fatigue
  • Un indice de masse corporel (IMC) anomal

Il est indispensable de consulter une fois que ces symptômes sont observés.

À lire Arnaud Tsamère à terre après l’infidélité de sa compagne, il évoque sa dépression et son envie se retirer du monde du spectacle.

À partir de quel taux de glycémie sait-on qu’on est diabétique ?

Le sucre a toujours été lié au diabète, au point où sa surconsommation est associée à la maladie. On parle généralement de glycémie quand notre sang comporte un taux anormal de sucre. Même si ce dernier est utile pour le corps, car il lui permet de produire de l’énergie dont il a besoin. Le taux de glycémie augmente dans le sang quand le corps ne produit plus assez d’insuline pour le réguler. Par ailleurs, un taux élevé de sucre dans l’organisme peut entraîner de graves soucis de santé. Alors le taux de glycémie indiquant qu’un sujet est diabétique est celui qui se situe au-dessus de 1 gramme de glucose par litre de sang à jeun. Donc, soit 1,1g/L.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :