Abuser du sport présente des risques psychiatriques

© Morning-femina.fr - Abuser du sport présente des risques psychiatriques

Consulter Masquer le sommaire

La pratique du sport a toujours été recommandée pour les personnes qui souhaitent se maintenir en bonne santé. Il est toutefois important de noter que le fait d’abuser de cet exercice peut entrainer à d’importants problèmes psychiatriques. C’est d’ailleurs ce que rappelle Laurent Karila qui est un professionnel de la psychiatrie.

Fullbody

Comment savoir si vous abusez du sport ?

Parler d’abus de sport est assez complexe, car personne ne sait toujours jusqu’à quel point aller. Effectuer 10 h de sport par semaine, est-ce abusé ? La réponse n’est pas assez simple, car tout est fonction de chaque personne. Plusieurs paramètres devront être pris en compte ici. Il s’agit notamment du mode de vie et des conditions physiques de chaque individu. 

À lire Tour Eiffel : une nuit de cauchemar pour 3 employés toujours sous le choc même après dix jours de l’incident

De manière plus simple, sachez que vous abusez du sport lorsque la pratique perturbe vos relations avec les autres et votre vie au quotidien. Vos proches vont généralement constater le problème et vous en faire part. Le sport devient un abus lorsque vous n’avez plus de temps d’aller en réunion, au travail et autres à cause parce que vous voulez aller exercer. Lorsque vous avez des doutes, vous devez obligatoirement aller rencontrer un médecin qui vous fera passer un test adapté.

Abuser du sport présente-t-il des dangers ?

Selon Laurent Karila, le sport qui est supposé nous maintenir en forme peut être responsable des problèmes psychiatriques chez les personnes qui en abusent. En plus de cela, vous pouvez aussi connaître de nombreux problèmes physiques. C’est particulièrement le cas des fractures, de la fatigue musculaire. Certains accentuent même les troubles musculosquelettiques lorsqu’ils ont de tels comportements.

Pour ce qui est du plan psychologique, le sujet qui abuse de sport peut développer un trouble dysmorphique, une dépression ou de l’anxiété. En effet, certaines de ces personnes ont souvent tendance à croire que certaines parties de leur corps ne sont pas belles. Il est aussi possible de connaître des troubles du comportement alimentaire lorsque vous vous adonnez exagérément au sport.

Sans oublier de mentionner que certains vont souvent jusqu’à consommer certaines substances dangereuses pour se doper. Ce qui peut d’ailleurs accélérer les troubles psychiatriques. Il s’agit par exemple du café ou autres boissons énergisantes. Ces dernières sont généralement responsables du trouble de sommeil chez les patients.

À lire Jarry s’adresse à ses fans après l’annulation de ses spectacles et leur donne de ses nouvelles

Comment réguler la pratique abusive du sport ?

Lorsque votre entourage se plaint déjà de votre pratique abusive du sport, vous devez commencer par en parler avec votre médecin. S’il le trouve nécessaire, il vous arrangera un rendez-vous avec un psychiatre. Ceci est surtout très recommandé lorsqu’il existe déjà des problèmes tels que la dépression, l’ostéoporose ou une fracture.

Le professionnel de santé devra travailler avec le patient sur une rééducation de la pratique sportive. L’objectif principal étant de parvenir à faire 75 minutes d’activité physique intense pour chaque semaine ou 150 minutes d’activité modérée dans le même laps de temps. Vous pouvez aussi corriger le problème par vos propres soins. 

Il vous suffit tout simplement de limiter l’intensité et la durée de vos séances. Par ailleurs, vous devez être capable de localiser la véritable cause de votre dépendance au sport. Sans oublier de trouver des stratégies qui vous aideront à remplacer efficacement l’abus de sport.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :