Après s’être confiée sur la situation de sa maltraitante, Sophia Aram a profité pour répondre à Cyril Hanouna !

© Morning-femina.fr - Après s’être confiée sur la situation de sa maltraitante, Sophia Aram a profité pour répondre à Cyril Hanouna !

Consulter Masquer le sommaire

La guerre entre Sophia Aram et l’animateur Cyril Hanouna n’est certainement pas près de s’arrêter. Alors que la chroniqueuse radio consacrait son billet ce 13 mars sur France Inter à l’animateur de C8, elle en a profité pour faire des confidences sur sa famille. Surtout après les récentes attaques de ce dernier : « Normalement je ne touche pas aux amis, ni à la famille, mais je suis obligé (…). Nous, on est honnête, mais toi au moins occupe-toi de ta maman ma chérie. Khadija Aram, condamnée à deux ans de prison dont six mois ferme. […] Sophia t’as déjà du boulot avec ta famille, lâche-nous ! », avait-il lâché.

Sophie aram

La réponse de Sophia Aram

Cette attaque du producteur n’a pas du tout plu à la chroniqueuse de France Inter, qui n’a pas tardé à réagir. En effet, c’est à l’occasion d’un billet qu’elle consacré à Cyril Hanouna, celle qui aura 50 ans le 29 juin a décidé de prendre ce dernier à contrepied. « Eh bien, à tous ceux qui me rabâchent que ma mère mériterait de passer le reste de ses jours en prison, j’aimerais leur dire que je suis d’accord avec eux », a déclaré la principale intéressée. Une réaction assez originale !

À lire Céline Dion : le documentaire poignant retraçant sa vie et sa carrière sera disponible en exclusivité sur une seule plateforme

« Maintenant, c’est fini »

Dans son intervention sur les ondes la radio nationale, lors de son billet hebdomadaire, Sophia Aram a essayé d’expliquer la situation de sa famille : « Évidemment pour des demeurés comme Hanouna et sa horde de fanzouzes, c’est un peu compliqué à comprendre mais comme tous les enfants ayant eu un parent délinquant ou maltraitant – et ma mère était les deux – c’est un point de vue assez fréquent (…) Pourquoi ne l’avoir jamais dit ? ». Pour la chroniqueuse : « C’est idiot, mais voilà. Ça fait près de cinquante ans que j’ai honte. C’est pourquoi, la semaine dernière quand Cyril Hanouna et sa bande de dégénérés consanguins ont tenté de me faire taire et de m’humilier en me faisant porter les condamnations de ma génitrice, j’ai fait ce qu’ils ne font jamais : j’ai réfléchi »

Pour la chroniqueuse, à son âge elle pouvait désormais se débarrasser de la culpabilité d’avoir eu une mère délinquante. Même si elle a relativisé cette position : « Attention, j’ai toujours pensé que personne n’est responsable des actes de ses parents et que la seule chose que l’on peut reprocher à quelqu’un c’est de reprendre à son compte l’héritage moisi de ses parents ». Pourtant, sa situation familiale a fait depuis de nombreuses années l’objet d’attaques injustifiées. « Ça fait douze ans qu’après chaque chronique sur l’extrême droite, l’extrême gauche, les antivax, les gilets jaunes, les complotistes, les fans de Morandini, de Raoult, de Zemmour ou d’Hanouna, on me remet le nez dans cette culpabilité. Et ça fait douze ans que je me tais […] mais voilà, maintenant c’est fini », a-t-elle lancé.

Pour conclure, Sophia Aram déclare n’avoir aucune intention de  se laisser intimider  « Si je n’ai jamais laissé ma mère faire de moi une victime, ce n’est pas pour laisser ce crétin et sa meute faire de moi leur victime. Parce qu’au fond de moi, je sais maintenant que je n’ai plus honte (…) dit tout de lui, de l’importance qu’il porte à l’hérédité et au sang comme porteur d’indignité, d’ignominie ou de déclassement mais toujours rien de moi ».

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :