Arnaque : attention à cette nouvelle escroquerie à la carte bancaire, vous en avez peut etre été victime sans le savoir !

© Morning-femina.fr - Arnaque : attention à cette nouvelle escroquerie à la carte bancaire, vous en avez peut etre été victime sans le savoir !

Consulter Masquer le sommaire

De plus en plus d’arnaques se multiplient dans le secteur bancaire, avec les conséquences que l’on sait. La dernière en date vise principalement les distributeurs automatiques. Il faut dire que les arnaqueurs ne manquent pas d’ingéniosité pour contourner les systèmes de sécurité mis en place. Pour cette nouvelle arnaque qui vient d’être identifiée, ces escrocs font recours à des techniques plus ou moins infaillibles pour subtiliser l’argent de leurs victimes. Si on ignore encore certains détails sur cette escroquerie, ce que l’on sait à cette étape c’est que le vol se passe lors du retrait dans un distributeur automatique. Inquiétant n’est-ce pas ? On vous donne plus de détails dans la suite de votre lecture.

Arnaque au DAB

Arnaque au distributeur : le mode opératoire

Avec la digitalisation des procédures bancaires, les arnaques visant les comptes bancaires ne cessent d’exploser. Ces malfaiteurs trouvent un terreau facile dans les nouvelles technologies. Il devient plus pratique pour ces escrocs de s’attaquer aux supermarchés, aux compteurs Linky, aux cartes bancaires… Ils ne laissent rien passer ! Cependant, au niveau des institutions bancaires, des alarmes ont été installées pour prévenir en cas de mouvements suspects. C’est ce procédé qui a été activé récemment avec ce qu’on a appelé la méthode du collet marseillais. En clair, cette arnaque se déclenche dès que la victime lance le retrait d’argent sur un distributeur. Elle est abordée par un inconnu qui retient son attention, pendant que son complice se charge de lui soutirer sa carte. Le plus extraordinaire c’est que personne ne se présente au guichet. 

À lire Les Enfoirés : au bord du gouffre, cet artiste adoré des français revient après 8 ans d’absence

Si l’on s’en tient au rapport dont nous avons obtenu copie, la plupart des victimes ignorent comment elles se sont fait soutirer leurs cartes. D’autant plus que le principe semble pourtant sûr, car lors du retrait, la carte reste bloquée. La question que tout le monde se pose est celle de savoir : par quel mécanisme ces arnaqueurs ont réussi à coincer la carte bancaire dans le guichet automatique ? En réalité, la réponse est toute simple : ils ont mis un bout de papier dans la cavité réservée à la carte.

Ainsi, lorsque le procédé d’arnaque est lancé, il est désormais impossible pour la victime de retirer sa carte, sauf si elle arrive à soustraire tout d’abord la carte qui l’y maintient. Par ailleurs, cette arnaque est poussée un peu plus loin par les escrocs ! En effet, ils sont parvenus à remplacer le numéro d’urgence par un autre. Ce qui fait que lorsque la victime appelle ou contacte le service-client, il a plutôt à faire à un complice de malfrats. 

Personne n’a le droit de demander votre code secret !

Le mode opératoire des escrocs est assez bien élaboré, ils s’assurent de bloquer la carte bancaire dans le distributeur automatique, vous contraignant ainsi à appeler le numéro de secours. Naturellement, l’appel est redirigé vers un de leur complice, qui se montre très courtois et vous amène à baisser la garde. Vous l’aurez bien deviné, le complice demande certainement le code secret de la carte bancaire. Dans l’urgence de la situation, la victime peut effectivement lui communiquer l’information. D’autant plus que le pseudo-conseiller possède des arguments pertinents pour convaincre son interlocuteur afin de réaliser l’arnaque. Par la suite, la victime se sent rassurée. En effet, elle espère que la procédure pour récupérer sa carte est en cours.

Malheureusement, la banque n’ayant pas reçu d’alerte, les malfrats ont la latitude de procéder au retrait une fois que le distributeur est vacant. D’autant plus qu’ils possèdent la carte et le code secret. La somme qu’il peut retirer dépend du type de carte. Mais en moyenne, il peut obtenir jusqu’à 2 000 euros en 7 jours.

À lire Marianne James évoque sa séparation difficile avec l’homme dont elle était « folle, folle amoureuse » et qu’elle a quitté

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :