Banques : les frais bancaires vont faire un bond et encore augmenter. Voici comment faire face aux hausses successives de votre banque

Force est de constater qu’un détail particulièrement coûteux se cache derrière les contrats signés par les clients des banques. Il s’agit précisément des dépenses liées aux retraits déplacés.

© Morning-femina.fr - Banques : les frais bancaires vont faire un bond et encore augmenter. Voici comment faire face aux hausses successives de votre banque

Consulter Masquer le sommaire

En d’autres termes, ceux effectués dans un distributeur automatique de billets (DAB) d’une autre banque que la vôtre. Voici la technique pour contourner les coûts élevés.

Les banques font exploser le prix des frais de retraits déplacés

D’après le comparateur en ligne Panorabanques, les frais concernant les retraits déplacés ont connu une hausse de 10,6 % en 2024. Ce qui démontre une augmentation considérable par rapport à 2023. De manière concrète, un usager avec une carte bancaire classique qui effectue 4 retraits déplacés par mois doit payer en moyenne 14,10 euros en 2024 contre 12,75 en 2023. Le prix était de 8,60 euros en 2021.

Dans le cas où un client de Crédit Agricole retire de l’argent dans une agence de Société Générale, il pourrait payer des frais de retraits déplacés. Ces derniers concernent donc les retraits faits dans un distributeur automatique qui est la propriété d’une institution bancaire autre que la vôtre.

À lire Festival de Cannes 2024 : Adriana Karembeu marque les esprits et affirme son statut d’icône de la mode en arrivant sur la Croisette !

C’est une situation que connaît bon nombre de français, surtout lorsque ces derniers travaillent ou vivent dans des communes où leur banque ne dispose pas d’agence.

Pourquoi et comment les banques facturent les frais de retraits déplacés ?

Les établissements bancaires proposent des frais de retraits déplacés pour diverses raisons. Premièrement, elles doivent payer des commissions à la banque exploitant le DAB utilisé par leur client. De plus, elles veulent inciter leurs clients à se servir de leurs propres distributeurs pour limiter les coûts interbancaires. Enfin, ces frais constituent une source de revenus supplémentaires pour les institutions bancaires.

Il est important de noter que le prix des retraits déplacés dépend de chaque établissement. Cependant, la hausse de ces frais bancaires est généralisée dans tout le pays. Pour le cas de la Banque Postale, Banque Populaire, le Crédit Agricole et LCL, le tarif grimpe de 20 centimes pour chaque opération effectuée. Pour ce faire, le coût d’un retrait déplacé oscille entre 0,85 et 1,50 euros.

Par ailleurs, il faut noter qu’en plus d’augmenter le coût unitaire des retraits déplacés, les banques réduisent aussi le nombre des retraits gratuits chaque mois. C’est ainsi qu’en 2024, dix banques ont diminué celui-ci selon Panorabanques. C’est particulièrement le cas de plusieurs caisses régionales de la Caisse d’Epargne, du Crédit Mutuel et du Crédit Agricole.

À lire Musique : Patrick Monahan laisse un message poignant à Charlie Colin, bassiste fondateur du groupe Train après son décès  

Quelle technique pour éviter les frais de retraits déplacés ?

Sachez que les frais de retraits déplacés peuvent très vite s’accumuler et devenir énormes. C’est pourquoi il existe quelques solutions pour les contourner. La plus populaire revient à privilégier au maximum les retraits dans les DAB de votre propre banque. Par ailleurs, vous pouvez également choisir de retirer des sommes plus importantes, mais moins fréquemment. 

De plus, les établissements bancaires ne facturent généralement pas les frais de ce genre à leurs clients qui disposent de cartes haut de gamme. C’est par exemple le cas des Visa Premier. Par ailleurs, certains proposent aussi des forfaits de retraits en DAB illimités. Enfin, il est important de savoir que certaines banques en ligne comme Boursorama ne facturent pas de frais pour les retraits en euros.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :