BFM TV: Fogiel met fin à l’émission de Laurent Ruquier. Quelles sont les vraies raisons de son départ?

Le monde de la télévision française est secoué par l'annonce soudaine du départ de Laurent Ruquier de BFMTV après seulement trois mois à la tête de l'émission "Le 20 heures de Ruquier".

© Morning-femina.fr - BFM TV: Fogiel met fin à l’émission de Laurent Ruquier. Quelles sont les vraies raisons de son départ?

Consulter Masquer le sommaire

Cette décision, révélée dans des mails internes, a été communiquée à la fois par l’animateur lui-même et Marc-Olivier Fogiel, directeur général de la chaîne, le 26 décembre. Ce départ abrupt soulève des questions sur les raisons qui ont conduit Ruquier à mettre fin à cette collaboration éphémère.

Difficultés et adieux

Laurent Ruquier, connu pour son rôle précédent sur France 2, a ouvertement partagé les difficultés qu’il a rencontrées pour trouver sa place sur l’antenne de BFMTV.

Dans un mail adressé aux employés, il a confessé : « Je pourrais me cacher derrière la conjoncture et différentes actualités dramatiques qui certes ne m’ont pas facilité la tâche depuis mon arrivée, mais force est de constater que le public ne m’a pas suivi dans ce rôle différent pour moi. » Les défis liés à cette nouvelle aventure ont été décisifs dans sa décision de mettre fin à cette expérience.

À lire Vernis Rouge : discrète sur son élimination, la chanteuse aux 20 millions de vues donne sa version sur son passage dans The Voice

Audience et déclin de « Le 20 heures de Ruquier »

Le « 20 heures de Ruquier » a débuté avec des résultats prometteurs, doublant l’audience de sa case horaire. Cependant, la suite a été moins glorieuse. Sur ses trois mois d’antenne, l’émission a rassemblé en moyenne 244 000 téléspectateurs, représentant seulement 1,1 % du public.

Bien que cela signifie une légère hausse par rapport à l’année précédente, les chiffres n’ont pas été suffisants pour rivaliser avec les concurrents, en particulier « L’heure des pros 2 » sur CNews, qui a connu une hausse significative de 26 % en un an.

Un Ruquier pas triste, mais réaliste

Malgré les difficultés rencontrées, Laurent Ruquier assure ne pas quitter BFMTV avec tristesse. Dans un autre mail, il exprime son absence de regrets d’avoir quitté France Télévisions en juin dernier pour cette nouvelle aventure. Il considère ces trois mois comme une expérience passionnante et incroyable, bien que ponctuée de défis.

Cependant, il souligne l’importance de savoir accepter les échecs, affirmant qu’il ne souhaite continuer à faire de la télévision que si le plaisir est partagé avec les téléspectateurs.

À lire Koh-Lanta (TF1) : cette vague de départs volontaires des candidats inquiète. Pourquoi certains demandent-ils à être éliminés pour pouvoir partir?

Le regard vers l’avenir

Malgré le départ de Ruquier, la direction de BFMTV reste optimiste et reconnaissante pour cette tentative. Marc-Olivier Fogiel souligne l’importance de prendre des risques dans le monde de la télévision, déclarant : « Il n’y a que ceux qui ne tentent rien qui sont sûrs de ne rien réussir. »

Fogiel annonce également les futurs changements dans la grille horaire, avec le retour de « Calvi 3D » animé par Yves Calvi et la présentation du « 90 minutes » par Alice Darfeuille à partir de janvier. La chaîne, loin des commentaires, s’engage à continuer de proposer le meilleur à ses téléspectateurs avec une grille solide et variée.

Alors que Ruquier retourne à ses projets existants, la chaîne poursuit son chemin avec détermination, prête à offrir une programmation diversifiée à son public fidèle. L’avenir réserve sans aucun doute de nouvelles opportunités et défis pour les acteurs du monde de la télévision en France.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :