Box Orange: TF1 et M6 bloquent l’avance rapide des publicités sur les replays sans prévenir, les abonnés sont furieux

© Morning-femina.fr - Box Orange: TF1 et M6 bloquent l’avance rapide des publicités sur les replays sans prévenir, les abonnés sont furieux

Consulter Masquer le sommaire

Seuls les abonnés Orange sont pour l’instant concernés. Mais cette mesure unilatérale passe très mal. Les clients de l’opérateur historique ne peuvent plus zapper les spots publicitaires. Ils doivent tous les regarder en entier, même sur d’anciens enregistrements.

Cette perte de liberté suscite l’agacement des abonnés Orange. Pourtant, TF1 et M6 n’ont pas jugé nécessaire de les prévenir à l’avance. Explications.

Une décision prise sans informer les téléspectateurs

Ce changement a été mis en place par TF1 et M6 sans que les chaînes ne préviennent au préalable les téléspectateurs. Du jour au lendemain, les abonnés Livebox d’Orange se sont rendus compte qu’il leur était impossible de passer les spots publicitaires durant leurs enregistrements de programmes diffusés sur ces deux chaînes.

À lire Festival de Cannes 2024 : Adriana Karembeu marque les esprits et affirme son statut d’icône de la mode en arrivant sur la Croisette !

Que l’enregistrement soit récent ou plus ancien, le constat est le même : un message indiquant « action impossible » s’affiche dès que l’on tente d’avancer rapidement pendant une coupure pub. Les abonnés Orange se retrouvent donc contraints de visionner l’intégralité des publicités, ce qui constitue une perte de confort majeure.

Une mesure ciblant dans un premier temps les clients Orange

Cette décision de TF1 et M6 ne concerne à l’heure actuelle que les abonnés fixe d’Orange. Les clients des autres opérateurs comme Free, SFR ou Bouygues Telecom peuvent toujours avancer rapidement durant les pages de pub.

Cependant, il est probable que ce changement soit étendu progressivement aux autres opérateurs si TF1 et M6 jugent cette stratégie concluante. L’objectif pour les chaînes est clair : s’assurer que le plus grand nombre possible de téléspectateurs visualisent les campagnes publicitaires dans leur intégralité.

Des réactions virulentes sur les forums d’Orange

Sans surprise, de nombreux abonnés Orange ont fait part de leur mécontentement suite à ce changement sur les forums de l’opérateur. Ils estiment perdre l’un des avantages importants liés aux fonctionnalités d’enregistrement de la Livebox, à savoir la possibilité de zapper facilement les coupures publicitaires.

À lire Musique : Patrick Monahan laisse un message poignant à Charlie Colin, bassiste fondateur du groupe Train après son décès  

Bien que la responsabilité d’Orange ne soit pas engagée dans cette décision, ses clients risquent de lui en tenir rigueur et de reporter leur frustration sur l’opérateur. Ce changement imposé par TF1 et M6 est donc source d’insatisfaction supplémentaire de la part des abonnés.

Quid de l’information préalable du spectateur ?

Au-delà du mécontentement légitime des abonnés, ce changement interroge sur le devoir d’information envers le téléspectateur. TF1 et M6 auraient pu au minimum prévenir à l’avance leurs audiences respectives qu’elles s’apprêtaient à mettre en place ce blocage technique.

Cette absence de transparence et ce changement imposé risquent de dégrader l’expérience des téléspectateurs avec ces chaînes sur le long terme. Surtout, elles mettent les opérateurs comme Orange dans une position délicate, en première ligne pour essuyer les plaintes de leurs clients.

En résumé, avec ce blocage sans préavis de l’avance rapide des publicités, TF1 et M6 préservent certes leurs intérêts commerciaux. Mais elles le font au détriment de l’expérience téléspectateur et de leur relation de confiance avec les abonnés. Il sera intéressant d’observer si cette stratégie porte ses fruits ou si elle se retourne contre elles.

À lire Iris Mittenaere : voici la raison secrète de sa séparation avec Diego El Glaoui, un profond sentiment qui ronge l’ex-Miss France

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :