Cinéma: Zac Efron magistral dans Iron Claw, le biopic des inséparables frères Von Erich

Le film Iron Claw est une représentation cinématographie de l’histoire d’une famille vivant en Amérique lors des années 80.

© Morning-femina.fr - Cinéma: Zac Efron magistral dans Iron Claw, le biopic des inséparables frères Von Erich

Consulter Masquer le sommaire

Dans le synopsis, les frères Von Erich se battent avec les sentiments en mettant un accent sur une masculinité excessive. Lorsqu’on visionne ce film, l’on ne manque pas de voir des armes à feu, des crucifix ainsi que des trophées de catch.

A travers cette production, le réalisateur Sean Durkin explore de nombreux thèmes à savoir, la gloire, la perte et la masculinité extrême. Plus de détails dans cet article.

Iron Claw : l’histoire d’une famille sous le feu des projecteurs

Kevin (Zac Efron) Kerry (Jeremy Allen White), David (Harris Dickinson), et Mike (Stanley Simons) constituaient la fratrie Von Erich qui faisait fureur au Texas dans les années 1980. Les quatre frères inséparables excellent dans leur domaine de cœur : le catch. Ils étaient d’ailleurs sur le point d’atteindre la gloire dans la pratique de cette discipline.

À lire HPI (TF1) : la fin de la série ou le destin tragique de Morgane dans la saison 4? Voici la réponse du producteur Pierre Laugier

Entraînés par leur père, Fritz Von Erich, ces passionnés de combat recevaient formation qui dictait leur comportement tyrannique, non seulement dans le ring, mais aussi dans la vraie vie.

N’ayant pas pu réaliser son rêve, Fritz Von Erich espérait passer par sa progéniture pour atteindre le sommet dans l’univers du catch notamment la National Wrestling Alliance. C’est d’ailleurs lui qui sera à l’origine du mouvement de catch qui plus tard, donnera le nom au film : Iron Claw.

Malgré l’environnement incroyable de l’univers du catch, la fratrie Von Erich était soudés. Proches, aimants et toujours prêts à se défendre mutuellement, Kevin et ses frères cadets étaient des frères d’armes. Comme l’a évoqué l’aîné au réalisateur, pendant le combat c’était « soit nous, soit eux ».

Malheureusement, la réussite sportive va prendre le dessus sur la relation entre les frères Von Erich. Sous la pression de leur père et des objectifs, Kevin, Kerry, David et Mike ils vont suivre et conserver les valeurs d’autorité prônées par l’Amérique conservatrice. Une situation qui va tant unir les frères que les diviser.

À lire Ici Tout Commence : les départs vont s’enchainer, un autre acteur historique quitte le feuilleton après Aurélie Pons

Pour réaliser son long métrage, Sean Durkin s’est inspiré des documentaires sur la dynastie Von Erich ainsi que d’anciens combats des frères. Il a également parcouru de nombreux magazines de l’époque, parmi lesquels Pro Wrestling Illustrated. 

Les frères Von Erich : un empire fondé sur la force

L’empire de la dynastie Von Erich était fondé sur la force. Pratiquer le catch était le moyen idéal d’asseoir cette ambition car cette discipline incarne ce dont recherchaient les frères : la gloire, le culte de la performance et surtout l’idéal masculin de cette époque.

Une situation qui laissera croire aux yeux du public que les garçons ne sont pas autorisés à ressentir de la souffrance, la peine ou encore la peur de l’échec. Cependant, Iron Claw n’est pas un film sur la douleur ou la souffrance. Il explore plutôt le refus de chagrin et les conséquences de marginaliser ses sentiments ou de ne pas tenir compte de ses sentiments dans la vie.

Ce film met certes en avant l’histoire de l’Amérique, c’est aussi et surtout une sonnette d’alarme contre une masculinité à l’extrême. 

À lire Demain nous appartient (TF1) : Patrick Guérineau donne des infos exclusives sur son retour et celui de la famille Curtis dans la série

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :