Comment conseiller les parents d’un premier prématuré? Quelles sont les fautes à ne pas commettre ?

© Morning-femina.fr - Comment conseiller les parents d’un premier prématuré? Quelles sont les fautes à ne pas commettre ?

Consulter Masquer le sommaire

On évalue à 10% le taux de naissance des bébés prématurés par an, ce qui veut dire qu’une maman sur 10 au moins est susceptible d’accoucher un prématuré. Alors, pour mieux aborder cette expérience, découvrez quelques conseils.

Prématuré

L’aide et le soutien de votre famille : une nécessité

Accoucher un enfant prématuré peut être émotionnellement éprouvant, particulièrement quand c’est votre première expérience. De nombreux bouleversements seront nécessaires dans votre vie, et ça peut être très intense. Alors, l’appui de votre famille sera déterminant, sachez recourir à un peu d’aide et surtout, ne vous en privez pas. Vous aurez clairement besoin de réconfort et de soutien pour digérer cette délicate période de votre vie.

À lire Beauté : les bienfaits du savon naturel au beurre de karité, un trésor pour votre peau

Prenez le maximum d’informations

Pour mieux aborder cette période, vous devez avant tout vous informer, prendre le maximum de renseignements sur la gestion d’un bébé prématuré. Vous devez savoir concrètement à quoi vous devrez faire face et comment réagir. Plusieurs associations se tiennent prêtes à vous venir en aide, en vous apportant toutes les informations dont vous avez besoin. Vous pourrez également bénéficier d’un accompagnement et des conseils pour affronter cette épreuve au mieux.  En outre, d’autres sources d’informations sont disponibles sur le net.

L’équipe médicale doit être votre allié

Les nouveau-nés prématurés ne sont pas tous les mêmes, les cas peuvent vraiment différer. Vos premiers interlocuteurs dans cette situation c’est l’équipe médicale. Pour bénéficier du maximum d’informations et de conseils, veillez à construire avec elle une relation de confiance. Ne vous opposez pas aux médecins, posez vos questions et en fonction de l’évolution de la situation, vous serez plus aguerri quand il faudra prendre une décision.

Optez essentiellement pour le lait maternel 

De l’avis de tous les spécialistes, le lait maternel est le meilleur aliment pour les bébés, particulièrement pour les prématurés. L’allaitement est possible même si votre nouveau-né est dans une couveuse, il suffira de demander à l’équipe médicale quelle est la meilleure option. Soit l’allaiter directement, soit tirer le lait dans des biberons que le service de soins intensifs se chargera de stériliser.

Le contrôle de la température est important

La technologie a évolué en ce qui concerne la régulation de la température dans les couveuses. Le but est de mettre à la disposition du bébé des niveaux d’oxygène et de température appropriés. La plupart des couveuses garantissent au nouveau-né un microenvironnement idéal et une zone thermique suffisamment neutre pour sa parfaite santé. Vous devez donc vous assurer que les niveaux de température sont normaux et parfait pour votre bébé.

À lire Les sneakers dans l’histoire du sport

Apprenez à connaître votre bébé

Les bébés prématurés connaissent généralement un retard d’évolution lors des 12 premiers mois. En fait très souvent, ils n’évoluent pas normalement, lié notamment au fait que leur naissance ait été précipitée. Il revient à la mère de connaître son bébé afin de l’aider à se développer et à comprendre son environnement. Vous pouvez par exemple l’aider à travers des massages, lui permettre de se familiariser avec la matière et l’exercer à certains mouvement. En clair, vous devez comprendre son fonctionnement, connaître ses limites, ses goûts et ses capacités.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :