Déclaration d’impôts en 2023 : cette réduction qu’aucun parent ne doit oublier !

© Morning-femina.fr - Déclaration d’impôts en 2023 : cette réduction qu’aucun parent ne doit oublier !

Consulter Masquer le sommaire

La déclaration d’impôts est un exercice souvent redouté par les contribuables, notamment en raison de sa complexité et des risques d’erreur. En 2023, les parents devront être particulièrement attentifs à une case à ne pas remplir s’ils souhaitent réduire leur impôt sur le revenu.

Déclaration d'impot

La case à oublier pour bénéficier d’une réduction d’impôt

En effet, selon un article publié sur le site Marie France, il y a une case que les parents doivent oublier de remplir s’ils veulent bénéficier d’une réduction d’impôt. Il s’agit de la case 7WL de la déclaration d’impôts. Cette case concerne les frais de garde d’enfants de moins de 6 ans et permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 50% des dépenses engagées, dans la limite de 2 300 euros par an et par enfant.

À lire Chèque vacances (ANCV) : 5 millions de français victimes d’une arnaque massive par email. Comment faire pour ne pas perdre tous vos avantages?

Cependant, à partir de 2023, cette réduction d’impôt sera supprimée pour les familles ayant des revenus supérieurs à un certain seuil. Ainsi, les parents ayant un revenu fiscal de référence (RFR) supérieur à 40 000 euros ne pourront plus bénéficier de cette réduction d’impôt.

Comment réduire son impôt sur le revenu en 2023 ?

Pour les parents dont le RFR est supérieur à 40 000 euros, il existe toutefois d’autres solutions pour réduire leur impôt sur le revenu. Par exemple, ils peuvent opter pour le prélèvement à la source à taux personnalisé, qui permet de prendre en compte les crédits d’impôt et les réductions d’impôt pour calculer le taux de prélèvement mensuel.

Ils peuvent également investir dans des produits d’épargne retraite, comme le PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire) ou le PERCO (Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif), qui permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu.

Enfin, les dons aux associations ou aux organismes d’intérêt général peuvent également permettre de réduire l’impôt sur le revenu. Les dons ouvrent droit à une réduction d’impôt égale à 66% des sommes versées, dans la limite de 20% du revenu imposable.

À lire Concert : Justin Timberlake fera une date unique en France en 2024. La billeterie ouvre dans quelques jours, les places vont se vendre en quelques minutes

Les conséquences de la suppression de la réduction d’impôt pour les familles

La suppression de la réduction d’impôt pour les frais de garde d’enfants de moins de 6 ans aura des conséquences pour de nombreuses familles. En effet, les parents dont le RFR est supérieur à 40 000 euros et qui bénéficient actuellement de cette réduction d’impôt verront leur impôt sur le revenu augmenter à partir de 2023.

Cela risque également d’avoir un impact sur le pouvoir d’achat des familles, en particulier celles qui ont des revenus modestes et qui ont recours à une assistante maternelle ou à une crèche pour faire garder leurs enfants.

En outre, la suppression de cette réduction d’impôt pourrait également avoir un effet sur la capacité des parents à concilier vie professionnelle et vie personnelle. En effet, de nombreux parents ont besoin de faire garder leurs enfants pour pouvoir travailler, et la suppression de cette réduction d’impôt risque de rendre cette situation plus difficile pour eux. Par conséquent, cette mesure suscite des inquiétudes et des critiques de la part de certaines associations familiales, qui estiment que cela pourrait aggraver les inégalités entre les familles.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :