Couple : à partir de quand la passion s’essouffle-t-elle, d’après un expert ?

© Morning-femina.fr - Couple : à partir de quand la passion s’essouffle-t-elle, d’après un expert ?

Consulter Masquer le sommaire

Rencontrer une personne, ressentir pour elle un amour qu’on pense infaillible, inépuisable, vouloir l’aimer toute la vie… Ce n’est pas toujours possible ! En effet, il arrive qu’au bout d’un moment, la passion s’estompe, qu’on ne ressente plus le même amour pour notre partenaire. Selon un expert, c’est tout à fait normal, car la passion s’essouffle avec le temps, mais sans toutefois que ça sonne le glas de la relation.  

Couple walking

Quand la passion amoureuse s’estompe !

Qui n’a pas vécu l’excitation du début d’une relation ? Ces petits papillons dans le ventre, ces étoiles dans les yeux, ce manque qu’on ressent à chaque absence, ce désir qui se voit décuplé. Mais hélas, ces signaux d’une passion amoureuse finissent parfois par s’estomper. Si chaque couple vit son histoire différemment, on parle souvent de période « lune de miel », équivalente à deux mois, qui précède l’installation d’une petite routine. Pour Daniel Lieberman, psychiatre et expert des couples, en réalité cette période dure bien plus longtemps que ça. Interrogé par « MyBodyGreen », elle nous livre les secrets d’un amour passionnel et pourquoi elle a tendance à s’estomper. 

À lire Whoppah : meublez et décorez votre intérieur avec le Vinted de la déco désign, la plateforme hollandaise qui connaît un succès dingue

Oui, la passion s’essouffle…

Pour Daniel Lieberman, la période de lune de miel qui précède la rencontre entre deux amoureux et fonde la passion amoureuse, dure au moins 1 an. Ce n’est qu’à partir de cette période que cette passion commence réellement à s’essouffler. Si pour certains, elle peut aller au-delà de cette période de 12 mois, elle « finira par s’estomper, quoi que l’on fasse ». En revanche, si la passion baisse, l’amour peut perdurer très longtemps encore et dans beaucoup de cas indéfiniment. En clair, l’essoufflement de la passion n’équivaut pas à une rupture, c’est en tout cas ce que pense le psychiatre. L’expert précise que certains pensent que c’est la fin parce qu’ils « confondent la fin de l’amour passionné avec la fin de la relation ». 

Alors, quand on arrive à ce stade, au lieu d’accepter la situation, beaucoup optent plutôt pour la recherche d’une nouvelle relation passionnée. L’expert conseille pourtant l’acceptation de cet « amour compagnon ». Daniel Lieberman l’appelle « le tapis roulant hédonique », une sorte de processus qui ne mène nulle part et nous fait tourner en rond.

… Mais cela ne veut pas dire que l’on n’aime plus !

Il faut dire que « l’amour compagnon » est très souvent considéré comme la fin de l’amour, abusivement. Car, ce n’est que le stade qui vient après la passion amoureuse, mais qui ne signifie pas qu’on n’aime plus. Lorsque l’on entre dans cette phase amoureuse, on ne ressent plus les frissons des débuts, « c’est plus un phénomène d’accomplissement, de réalisation et de satisfaction », explique Lieberman. En fait, ce qu’il faut savoir c’est qu’on peut tout à fait s’aimer sans passion, il suffit de l’accepter et de travailler chaque jour à entretenir la passion et la flamme. Vous devez multiplier des activités en amoureux, des attentions, des déclarations, pour maintenir vive cette flamme de l’amour qui vous unit. 

« C’est juste ce sentiment profond d’être heureux et satisfait avec une personne dont la vie est entremêlée avec la nôtre, tout en sachant que cette personne sera toujours là pour nous », conclut le psychiatre.

À lire Vinted : cette mère de famille contracte une infection contagieuse suite à achat sur le site de seconde main

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :