Donnons-nous trop d’antibiotiques aux enfants ? La santé publique nous alerte sur le sujet

© Morning-femina.fr - Donnons-nous trop d’antibiotiques aux enfants ? La santé publique nous alerte sur le sujet

Consulter Masquer le sommaire

La consommation des antibiotiques chez les enfants a dangereusement explosé ces dernières années. Si l’on s’en tient au rapport de Santé Publique France, la situation semble même très préoccupante. Certaines causes sont clairement pointées du doigt par l’organisation, qui en appelle à un sursaut.

Antibiotiques aux enfants

La France, quatrième plus gros consommateur européen d’antibiotiques

Publié le 2 novembre dernier, le rapport de Santé Publique France sur la consommation des antibiotiques pointe du doigt la trop grande consommation qui est celle des français. D’ailleurs, la France se classe derrière la Grèce, la Roumanie et la Bulgarie, au quatrième rang des plus grands consommateurs d’antibiotiques en Europe. Si les antibiotiques ont des effets thérapeutiques avérés, il n’en demeure pas moins que leur surconsommation peut entraîner des conséquences sur la santé, surtout chez les enfants. L’infectiologue Pierre Tattevin pense que : « Si on en prend trop régulièrement, on se retrouve avec des infections beaucoup plus difficiles à traiter ». Ceux qui en prennent à des doses très fortes courent le risque d’affaiblir leur microbiote et de souffrir des affections chroniques importantes.

À lire L’Amour Est Dans Le Pré: Karine Le Marchand boulversée par une candidate de la prochaine saison!

Une méconnaissance du rôle des antibiotiques sur l’organisme

L’un des constats observés par ce rapport est la méconnaissance qui entoure la prise des antibiotiques. En termes d’illustration, 77% des français sont convaincus que les antibiotiques soignent la bronchite aiguë, pendant que 53% d’entre l’utilisent pour contrer la grippe. Et pourtant, il n’est nulle part établi que ces maladies ont comme médicaments les antibiotiques. Pierre Tattevin d’affirmer que « dans les faits, 99 % des bronchites, des rhinopharyngites sont virales », l’angine aussi chez l’enfant. Pire encore, de nombreux médecins continuent à prescrire des antibiotiques pour ces affections, renforçant ainsi chez les patients cette conviction. D’autres patients font de la demande des antibiotiques à chaque prescription, une règle.

Une nouvelle campagne de sensibilisation

« Les antibiotiques, ça ne marche pas contre son angine », « Les antibiotiques, bien se soigner, c’est d’abord bien les utiliser », voilà les messages que transmet la petite fille qui apparaît sur les affiches de la nouvelle campagne de sensibilisation. En effet, à l’initiative de l’Assurance maladie et Santé Publique France, cette campagne vise à convaincre les parents que les antibiotiques ne sont pas les remèdes à tous les maux dont souffrent leurs enfants. Qu’ils sont d’ailleurs dans la plupart des cas nocifs pour les tout-petits, surtout pris en fortes doses.

Si Santé Publique France tire la sonnette d’alarme, c’est aussi parce que de nombreux spécialistes attirent l’attention sur ce véritable fléau. Il faut dire qu’avec plus de 1200 prescriptions par an pour 1000 enfants de la tranche d’âge comprise entre 0 à 4 ans, la situation devient une préoccupation de santé publique importante. Vivement qu’une prise de conscience générale soit effective sur le sujet.

La prise d’antibiotiques pour les enfants, comme beaucoup d’autres médicaments, doit être mesurée. Dans la plupart des cas, ça doit l’œuvre d’une prescription médicale et pour des affections précises. Veillons à protéger nos enfants contre les conséquences qui pourraient en découler.

À lire Demain Nous Appartient (TF1): Pourquoi l’épisode de ce soir pourrait remettre en cause l’histoire de la série…

Partagez votre avis

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :