Électricité et gaz : accusés de changer leurs prix en cours de contrat, les clients Engie, Eni, Ohm et Wekiwi auront une mauvaise surprise sur leur prochaine facture

Le médiateur de l'énergie a sévèrement critiqué les fournisseurs d'énergie Engie, Eni, Ohm et Wekiwi dans son rapport annuel 2023.

© Morning-femina.fr - Électricité et gaz : accusés de changer leurs prix en cours de contrat, les clients Engie, Eni, Ohm et Wekiwi auront une mauvaise surprise sur leur prochaine facture

Consulter Masquer le sommaire

Il a mis en évidence une augmentation significative des litiges liés à des modifications de prix inattendues. Ces fournisseurs ont reçu des « cartons rouges » pour leurs pratiques jugées malveillantes.

Instabilité du marché de l’énergie en 2023 : Des fournisseurs sous le feu des critiques

En 2023, l’instabilité du marché de l’énergie a eu des répercussions sur les consommateurs, comme le souligne le médiateur de l’énergie dans son rapport annuel publié ce mardi. La structure a dû gérer 27 350 litiges, dont 13 999 demandes de médiation.

Bien que ce chiffre soit stable par rapport à l’année précédente, on note une forte hausse des litiges liés à des modifications de prix inattendues. Cependant, toutes les entreprises du marché français de l’énergie ne sont pas impliquées dans ces pratiques douteuses.

À lire Festival de Cannes 2024 : Adriana Karembeu marque les esprits et affirme son statut d’icône de la mode en arrivant sur la Croisette !

Comme c’est désormais le cas chaque année, le médiateur de l’énergie a adressé des « cartons rouges » aux fournisseurs les plus problématiques. Pour la deuxième année consécutive, Wekiwi a été pointé du doigt pour ses « mauvaises pratiques récurrentes tout au long de la vie des contrats« . De nombreux signalements ont même été faits à la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF).

Eni, Ohm Énergie, Engie et Wekiwi : Des fournisseurs d’énergie sous le feu des critiques

En 2023, Wekiwi a enregistré le taux de saisines le plus élevé avec 612 saisines pour 100 000 contrats. Ce ratio permet aux consommateurs d’évaluer la qualité d’un fournisseur au-delà de son offre commerciale. Ces informations sont disponibles sur le comparateur d’offres du médiateur national de l’énergie.

Les fournisseurs Eni, Ohm Énergie, Engie et Wekiwi ont également reçu un carton rouge pour avoir délibérément sous-estimé le montant des mensualités de leurs clients. Dans ce contexte, la facture de régularisation peut s’élever à des milliers d’euros et mettre le client en difficulté.

« J’espère que le Parlement légiférera avant la fin de l’année 2024 pour renforcer la protection des consommateurs d’énergie. Il est en effet nécessaire d’améliorer encore l’information qui doit être donnée aux consommateurs d’énergie, notamment sur les prix« , déclare Olivier Challan Belval, le médiateur national de l’énergie.

À lire Musique : Patrick Monahan laisse un message poignant à Charlie Colin, bassiste fondateur du groupe Train après son décès  

Pour la première fois depuis plusieurs années, le nombre d’interventions pour des factures d’électricité et de gaz impayées en 2023 a dépassé le million, dont 178 000 pour des coupures d’électricité effectives. En électricité, 913 611 interventions pour impayés ont été réalisées, soit dix fois plus qu’en gaz (87 297 coupures). Face à cette situation, Olivier Challan Belval réitère sa demande « d’un accès minimal à l’électricité pour tous, toute l’année« .

Enedis critiqué pour sa mauvaise gestion des réclamations

Enfin, le dernier « carton rouge » est décerné à Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution, pour sa mauvaise gestion des plaintes de ses clients concernant la qualité de leur approvisionnement en électricité, leurs demandes de raccordement au réseau de distribution d’électricité, ainsi que la dégradation des conditions de traitement de ces litiges en médiation.

En 2023, les actions du médiateur de l’énergie ont été appréciées par les clients qui ont fait appel à lui. « Nous avons dû nous adapter pour répondre à des litiges jusqu’alors inconnus« , se félicite Olivier Challan Belval. « Les résultats de l’enquête confirment que nous avons réussi à protéger les consommateurs dans ce contexte de crise, conformément à notre mission.« 

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :