Faux sites administratifs : voici comment les détecter facilement ! Les conseils du service public en exclusivité!

Consulter les points sur son permis de conduire, procéder à une demande d’ouverture de chantier, faire une demande d’extrait d’acte de naissance, tels sont les services proposés par de nombreux sites commerciaux en ligne.

© Morning-femina.fr - Faux sites administratifs : voici comment les détecter facilement ! Les conseils du service public en exclusivité!

Consulter Masquer le sommaire

La plupart des sites qui proposent ces types de service moyennant une rémunération sont des arnaques. Comment reconnaître un faux site administratif ? Utilisez ces conseils du service public pour les détecter facilement.

Comment détecter facilement un faux site administratif ?

Le plus souvent, certains sites commerciaux prennent l’apparence d’un site officiel pour tromper les consommateurs mais ce sont des faux sites adminitratifs. Ces derniers n’hésitent pas à créer la confusion sur leur identité en adoptant, la même charte graphique que celle des sites officiels : logos similaires à ceux des sites officiels, drapeau, couleurs bleu, blanc et rouge et la Marianne.

Alors, comment reconnaître si un site est un faux site administratif ? La première des choses que vous devez faire, c’est vérifier l’URL du site (il s’agit de l’adresse que l’on voit dans le navigateur internet lorsque le site est ouvert ).

À lire Whoppah : meublez et décorez votre intérieur avec le Vinted de la déco désign, la plateforme hollandaise qui connaît un succès dingue

Selon la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF), les sites de l’administration française ont des URL’s qui se terminent par «.gouv.fr » ou « .fr » et non les URL’s du genre « .gouv.org » ou « .gouv.com ». 

Par ailleurs, la DGCCRF attire l’attention sur le fait que  « un site en .fr ne garantit pas obligatoirement qu’il s’agit d’un site officiel et la société qui l’exploite peut ne pas être établie en France ».

Il en est de même pour la mention « https » que l’on retrouve sur l’URL’s des sites. Bien qu’elle soit une preuve qu’un site est fiable, elle n’en demeure pas une preuve suffisante pour reconnaître qu’il est un site officiel.

L’alerte du gouvernement contre les faux sites administratifs

Sous l’égide du gouvernement, le ministère de l’Économie et des Finances a lancé une campagne pour expliquer les règles de l’administration en ligne. D’après le Parisien, ce projet vise à inciter les usagers à rester en alerte face aux nombreuses arnaques orchestrées par des personnes malveillantes.

À lire Vinted : cette mère de famille contracte une infection contagieuse suite à achat sur le site de seconde main

Pour éviter d’être arnaqué, les autorités recommandent de passer par le site de l’administration française (www.service-public.fr) pour retrouver facilement le site du service que l’on recherche. 

Généralement, les arnaques liées aux sites administratifs débutent par un hameçonnage ou « phishing.» Il s’agit d’une technique qui consiste à envoyer un mail reprenant les codes d’une administration.

Dans le mail en question, vous trouverez une invitation qui vous demande de vous rendre sur une plateforme où vous y révélerez quelques données personnelles.

Il est très facile de détecter ce type de mail. Le plus souvent, vous constaterez qu’il contient des fautes d’orthographe et d’autres éléments qui mettent facilement la puce à l’oreille tels que : l’imprécision de la mise en page, les liens contenus dans le message et l’adresse du destinataire.    

À lire HPI : le salaire impressionnant d’Audrey Fleurot dévoilé. Combien gagne l’héroïne de la série à succès de TF1 pour chaque épisode ?

Par ailleurs, la DGCCRF tire aussi la sonnette d’alarme sur les faux sites qui exigent la souscription d’un abonnement pour bénéficier d’un service.

Ce dernier revient sur le fait que, les prestations du genre, demande d’extrait d’acte de naissance, consultation des points sur son permis et autres sont rarement payantes. Tout compte fait, tout prétendu site de l’administration qui exige vos coordonnées bancaires est une escroquerie. 

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :