France Inter: l’interview de Léa Salamé tourne au fiasco avec cet invité  » je ne suis pas un imbécile… »

Léa Salamé continue de captiver les auditeurs chaque matin sur France Inter, comme en témoigne cette récente interview : elle a été dézingué par son invité, mais ne s’est pas laissé faire!

© Morning-femina.fr - France Inter: l’interview de Léa Salamé tourne au fiasco avec cet invité  » je ne suis pas un imbécile… »

Consulter Masquer le sommaire

Le 20 février 2024, sur les ondes de France Inter, Léa Salamé a accueilli l’écrivain et photographe François-Marie Banier. Alors que l’interview portait sur la parution de son livre « Dialogues interrompus » chez Flammarion, l’échange a pris une tournure inattendue, mettant en lumière des moments d’éclat et de tension entre l’animatrice de France 2 et son invité.

Réponses énigmatiques et déclarations surprenantes

Sous le feu des questions courtes et des réponses sèches, Léa Salamé a tenté de sonder l’univers de François-Marie Banier. Le duel verbal a commencé avec des choix artistiques, entre Dali et Picasso. La réponse énigmatique de Banier –« C’est tellement bête. Je ne répondrai pas ! » a laissé l’animatrice stupéfaite. 

Refusant de se laisser démonter, Salamé a enchaîné avec « Cardin ou Yves Saint-Laurent« , ne recevant qu’un autre « tellement bête » en retour. Cependant, elle a finalement réussi à obtenir une réponse à la question des parfums inventés par Banier, optant pour « Poison« .

À lire Fâchés depuis des années, Laurent Ruquier explique les raisons de sa brouille avec Laurent Gerra

Au-delà des réponses évasives, l’écrivain a pris un moment pour dévoiler une dédicace intrigante dans son livre adressée à Léa Salamé : « La vie est un week-end, j’en suis à dimanche à 23h55« . Une révélation qui a ajouté une couche de mystère à cette entrevue déjà pleine de rebondissements. 

Banier a également partagé sa préparation inhabituelle pour l’émission, révélant qu’il avait anticipé avec appréhension la rencontre avec l’animatrice, affirmant même que Salamé « fait peur aux hommes« .

Des projets juridiques et une confrontation déroutante

Au-delà des jeux de mots et des énigmes, l’interview a pris un tournant sérieux lorsque François-Marie Banier a annoncé son intention de porter plainte contre Netflix en raison d’un documentaire sur l’affaire Bettencourt. 

Cependant, la confrontation n’était pas uniquement juridique. À la fin de l’interview, Léa Salamé a posé une question apparemment inoffensive sur la vision de Banier de Dieu.

À lire Banques : les frais bancaires vont faire un bond et encore augmenter. Voici comment faire face aux hausses successives de votre banque

« Et Dieu dans tout ça ? » demande la journaliste lorsque Banier dit qu’il n’a pas peur de la mort. 

La réaction brutale de l’écrivain, exprimant son indignation et qualifiant la question d’imbécile, a mis en évidence une autre facette de la personnalité complexe de Banier. « Écoutez, je ne suis pas un imbécile. Comment vous osez me poser une question pareille ». répond l’écrivain à la question de Salamé tout en étant gêné.

Cette conclusion déroutante a laissé les auditeurs en suspens, se demandant quelles autres surprises l’écrivain leur réservait.

Une pause bien méritée pour Léa Salamé

Alors que la polémique autour de l’interview sur France Inter faisait encore des vagues, Léa Salamé a bénéficié d’une pause bien méritée sur France 2. Le 24 février 2024, en raison des vacances d’hiver, la chaîne a diffusé un best-of de l’émission « Quelle époque ».

À lire Waze : l’application propose 6 nouvelles fonctionnalités géniales passées inappercues qui vont faciliter vos trajets

Les téléspectateurs ont eu l’occasion de revivre les moments forts du talk-show animé par Salamé, rappelant l’impact durable de ses interviews.

Malgré les défis rencontrés lors de cette entrevue particulière, Léa Salamé continue d’occuper les ondes radiophoniques chaque matin sur France Inter, démontrant sa polyvalence journalistique.

L’épisode du 20 février 2024 restera dans les mémoires comme un moment où l’inattendu a pris le devant, révélant des aspects surprenants de la personnalité de François-Marie Banier et de la ténacité de Léa Salamé face à l’inconventionnel.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :