Gaspard Proust, un humour qui divise

© Morning-femina.fr - Gaspard Proust, un humour qui divise

Consulter Masquer le sommaire

Auteur de nombreuses sorties polémiques, l’humoriste Gaspard Proust a une fois de plus fait parler de lui. En effet, cet ancien gestionnaire de fortune s’est, une nouvelle fois, attaqué au journaliste Hugo Clément, une polémique, une de plus, tant l’humoriste est connu notamment pour ses invectives que pour ses vannes. 

Gaspard Proust

Un humour discutable !

Alors que son documentaire sur le vin était récemment diffusé sur les antennes de France 5, le journaliste écolo Hugo Clément a une fois de plus subi une attaque. Cette fois-ci, elle vient de l’humoriste Gaspard Proust dans sa tribune du Dimanche. En effet, si cette sortie fait polémique c’est aussi parce le personnage n’en est pas à son premier forfait, on va même dire qu’il en a fait sa marque de fabrique. On lui doit notamment des répliques comme : « flûtiste faussement ingénu du tintamarre écocitoyen », « Elise Lucet en slim », « lanceur de frisbee ». Alors, si certains rient des sketchs de l’humoriste de 46 ans, d’autres les trouvent tout simplement déplacés et provocateurs.

À lire Les 12 Coups De Midi (TF1) : le nouveau millionnaire Emilien ne souhaite rien offrir à sa compagne Jessica

Il faut dire que Gaspard Proust est le petit-fils de rescapés du camp de Ravensbrück et un enrôlé de force dans l’armée allemande… Sujet qu’il n’hésite pas souvent d’exprimer sous fond d’humours corrosifs et discutables, laissant quelque peu songeur sur ses liens avec ce bout d’histoire.

Une histoire atypique

De son vrai nom Gašper Pust, l’humoriste a connu bien des parties du monde. D’abord la Slovénie, sa terre natale, ensuite l’Algérie où travaille son père. Dernière expérience dans laquelle il fera pas moins de 12 ans et où il apprendra le français. L’appel des planches ne se fait pas ressentir immédiatement : après des études à HEC Lausanne, il devient gestionnaire de fortune. Une profession qui ne lui convient cependant pas. Il finira par tourner le dos à cet avenir lucratif, pour se lancer d’abord à l’alpinisme et enfin à la comédie.

Un comédien autodidacte en réinvention

Le comédien s’est fait connaître dans les scènes parisiennes avec le surnom « Proust » et un humour d’un style bien particulier. Grâce au succès de son premier spectacle « le « sous-développé affectif » que Laurent Ruquier va lui donner sa chance en devant son producteur. Le comédien autodidacte connaît ainsi une fulgurante ascension aussi bien au théâtre avec son spectacle « Gaspard Proust tapine » en 2011 au Théâtre du Rond-Point qu’à la télé avec Ardisson et au cinéma dans des films comme « L’amour dure trois ans » et « L’Idéal » de Frédéric Beidegber. Son style séduit, ce qui lui vaudra un Globe de Cristal consacrant le meilleur one man show de l’année. Une belle récompense !

Malheureusement, ses blagues ne font plus rire grand monde depuis un moment, chacun de ses sketchs divisent et crée la controverse. Ses chroniques sont de plus en plus des opinions à charge vis-à-vis de certaines personnalités, de Zelensky à Christiane Taubira. En clair, son humour clivant, est anti-gauche, comme anti-droite, mais l’humoriste est considéré comme un sniper de l’humour.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :