Insomnie : cette astuce pour mieux dormir à tester d’urgence

© Morning-femina.fr - Insomnie : cette astuce pour mieux dormir à tester d’urgence

Consulter Masquer le sommaire

Ce ne sont pas les astuces qui manquent pour lutter contre les troubles du sommeil ! Il en existe pour baisser le stress, gérer l’anxiété et obtenir un sommeil doux. Mais, il s’avère que vous avez testé tout ce qui vous était proposé sans succès. Pas de soucis ! Nous vous réservons une astuce efficace pour avoir un sommeil agréable.

Femme insomnie

La nécessité de bien dormir

Dormir n’est plus seulement un besoin naturel, mais c’est surtout une nécessité. Car, le sommeil facilite la réparation des cellules, il permet de se refaire une santé et de faire le plein d’énergie. Alors, quand il n’est pas calme et reposant, la journée risque d’être sabordée. Ainsi, de nombreuses astuces se proposent à vous : les brumes d’oreiller, des objets bien-être pour un sommeil doux, des techniques de relaxation, des infusions avant le coucher… Comme l’on pourrait s’attendre, chacune de ces méthodes réagit en fonction des organismes et des spécificités. Ce qui motive forcément à tester une nouvelle astuce pour une belle nuit aux bras de l’Orphée. Et pourquoi ne pas tenir un journal d’anxiété ?

À lire Arnaud Tsamère à terre après l’infidélité de sa compagne, il évoque sa dépression et son envie se retirer du monde du spectacle.

Le journal d’anxiété

Forcément, la cible principale pour cette méthode, ce sont les personnes qui n’arrivent pas à dormir à cause de l’anxiété. La coache en sommeil Camille Stoddart nous l’explique : « L’amygdale est le centre d’inquiétude du cerveau et est responsable du traitement émotionnel – c’est elle qui juge si quelque chose vaut la peine de paniquer. Tenir un journal peut aider à l’apaiser ». Selon elle, tout se joue au niveau du cerveau, une fois qu’il est en alerte ou troublé, trouver le sommeil devient très difficile. Alors, l’expert prescrit une recommandation : « Ce que vous devez faire : arrêter cette excitation, avant qu’elle ne vous réveille, en vous accordant vingt minutes par jour d’inquiétude constructive par exemple ». À première vue complexe à réaliser, cette technique porte clairement ses fruits.

En effet, le journal d’anxiété est une façon contrôlée de permettre à notre esprit d’être préoccupé et inquiet pendant une durée bien prédéfinie. Ainsi passée cette période, notre esprit est libéré du stress et notre cerveau bien plus apaisé à l’approche  de la nuit. On arrive donc dans une situation où « Vous désentraînez votre cerveau ».

Comment tenir un journal d’anxiété ?

Il est difficile d’établir une règle universelle, pour tenir un journal d’anxiété, qui s’appliquerait à tous. Mais, il est recommandé de fixer votre attention sur ce qui est de votre ressort, ce qui dépend clairement de vous et de trouver des solutions à ce qui cause votre stress. C’est d’ailleurs ce que pense Camille Stoddart : « Par exemple, vous ne pouvez rien faire à propos de la guerre en Ukraine – alors essayez de retirer cela de la liste des choses qui vous passent par la tête ». En guise de conclusion, l’experte propose de terminer l’écriture de votre journal (pour la journée) par des points positifs, ça vous permettra de vous décharger des ondes négatives vers la fin de votre journée : « Mais même le fait de simplement décharger vos soucis fonctionne ». Ainsi, la dernière action avant de vous endormir ne sera pas de jeter un coup d’œil sur vos écrans.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :