Julia Simon sacrée championne du monde de Biathlon après une très belle performance !

© Morning-femina.fr - Julia Simon sacrée championne du monde de Biathlon après une très belle performance !

Consulter Masquer le sommaire

La française Julia Simon, âgée de 26 ans, remporte son premier globe de cristal à la Coupe du monde de biathlon. Avec une avance confortable sur sa poursuivante immédiate, l’italienne Dorothea Wierer. Une sacrée performance de la biathlète savoyarde à Holmenkollen, elle succède ainsi à Sandrine Bailly,  la dernière française à avoir remporté la compétition en 2005..

Julia Simon

Une victoire qui s’est dessinée depuis un moment

Elle l’a fait ! Julia Simon a finalement décroché le gros globe de cristal consacrant la championne du monde de biathlon. Une performance retentissante pour une française, car la dernière à avoir réussi cet exploit était Sandrine Bailly, en 2005. La biathlète s’est saisie du dossard jaune depuis décembre (1 003 points), avec une belle avance de 144 points sur sa dauphine, l’Italienne Dorothea Wierer (859 points). Déjà à trois courses du terme de la saison, tout indiquait qu’était bien partie pour décrocher le graal. Même si la prudence restait tout de même de mise, surtout avec la folle remontée de sa poursuivante qui avait réussi à chiper la seconde place à Lisa Vittozzi lors du mass-start à Östersund.

À lire Céline Dion : le documentaire poignant retraçant sa vie et sa carrière sera disponible en exclusivité sur une seule plateforme

Tout était réuni pour ce sacre !

Avant le vendredi 17 mars, il restait 3 épreuves à disputer : le sprint ce vendredi, la poursuite (samedi, 15 h 10) et la mass-start (dimanche, 15 h 10). Il faut préciser que pour chacune des épreuves, une victoire vaut 90 points. Alors à cette période, il restait donc 270 points à attribuer. Julia Simon devait donc comptabiliser au moins 181 points de marge sur Dorothea Wierer et 180 face à Lisa Vittozzi (troisième avec 818 points). Les scénarios envisagés étaient donc les suivants :

  • Elle remportait victoire au sprint, et que Dorothea Wierer ne soit pas sur le podium ;
  • Si Julia Simon se classait deuxième, que Dorothea Wierer allait au-delà du Top 6 et Lisa Vittozzi ne remportait pas la course, Julia Simon remportait le cristal vendredi ;
  • Si Julia Simon terminait troisième, Dorothea Wierer au-delà de la 17e place et Lisa Vittozzi se classait au-delà de la 2e place ;
  • Si Julia Simon terminait quatrième, Dorothea Wierer au-delà de la 27e place et Lisa Vittozzi ne montait pas sur le podium ;
  • Si Julia Simon terminait cinquième, Dorothea Wierer au-delà de la 32e place et Lisa Vittozzi ne montait pas sur le podium ;
  • Si Julia Simon terminait sixième, Dorothea Wierer au-delà de la 37e place et Lisa Vittozzi au-delà de la quatrième place.

Mais, la néo-championne du monde avait également la possibilité de s’emparer du globe de cristal samedi. Comme le rappelait fort à propos la jeune dame elle-même avant l’épreuve de samedi au micro de l’Equipe : « Ça commence à aller dans le bon sens pour moi, mais j’ai encore envie d’aller chercher une dernière victoire sur ces trois courses. J’essaie de ne pas penser au général ».

« J’ai du mal à réaliser, a expliqué Julia Simon à l’issue de sa course sur La Chaîne L’Equipe. C’est l’aboutissement de quatre-cinq ans de travail, c’est un rêve. Il y a eu des hauts, des bas, je ne me sentais pas capable de cela, mais j’ai appris à m’écouter et à écouter mon corps (…) Je suis très contente pour elle et que le gros globe revienne à la maison, se réjouit Sandrine Bailly, dernière Française à l’avoir remporté, en 2005. Ce qui m’a le plus impressionnée, c’est sa régularité », a-t-elle lâché après son sacre.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :