La science nous révèle une astuce pour en finir avec l’infidélité

© Morning-femina.fr - La science nous révèle une astuce pour en finir avec l’infidélité

Consulter Masquer le sommaire

Classée première raison de divorce en France, l’infidélité est le principal ennemi dans un couple. Chacun craint d’être trompé par son partenaire. Mais, comment tourner le dos à l’infidélité ? Dans une étude récemment rendue publique, on découvre comment venir à bout de la tentation et de l’infidélité au sein du couple. On vous explique tout dans cet article.

Photo

Prendre du recul pour éviter d’être infidèle

Si l’infidélité est une véritable gangrène dans un couple, comment s’en débarrasser apparaît très souvent comme une chimère. Certains finissent par vivre ça comme une fatalité et d’autres essayent même de le justifier. Et pourtant le Journal of Sex Research a révélé en décembre 2022, le secret des couples qui dure. En effet, selon cette étude, le fait de prendre du recul serait un bon remède pour lutter contre l’infidélité. Il s’agit de se mettre pendant un moment à la place de votre partenaire, pour comprendre ce qu’il ressentirait. Cette prise de position serait aussi la clé pour repousser les infidélités et les tentations. Car, on vit mieux le chagrin qu’on pourrait causer à l’autre. C’est une raison suffisante pour se décourager et s’éloigner de tout ce qui pourrait détruire votre couple.

À lire Scènes de Ménages: Le Remplacement d’Huguette Indigne un Acteur de la Série

L’empathie comme remède à l’infidélité

Selon la chercheuse Gurit Birnbaum, il faut absolument trouver une solution à l’infidélité pour « maintenir des relations stables et satisfaisantes face à des partenaires alternatifs attrayants ». Pour la scientifique à l’origine de cette recherche, il suffirait de se mettre en posture empathique et altruiste. En effet, cette étude révèle que le fait d’adopter le point de vue d’un partenaire permettrait de nourrir davantage l’engouement et le désir pour celui-ci. C’est également un bon moyen de diminuer toute autre attirance pour des potentielles autres aventures. Le partenaire qui fait face à cette situation doit se concentrer pour qu’il perçoive la situation, du point de vue de sa moitié. Cette étude nous aide à comprendre à quel point le fait de se mettre à la place de l’autre aide à réguler les attitudes « potentiellement préjudiciables à la relation ». 

L’empathie et l’altruisme aident à se concentrer sur le bien-être de l’autre

Le fait de témoigner de l’empathie et de l’altruisme pour l’autre peut être un frein pour toute tentative d’infidélité ou d’aventure. C’est une démarche qui permet d’éviter de mettre l’autre en souffrance, car les conséquences de l’infidélité ont un réel impact sur la personne trompée. Pour notre experte Gurit Birnbaum : « Dans ces situations, la prise de perspective peut favoriser l’empathie pour la souffrance potentielle du partenaire ». Ainsi, on se préoccupe plus de l’autre, on pense à ce qu’il ressent, à son chagrin et à son bien-être. Toutes choses qui nous découragent dans notre volonté à lui causer du tort. Pour la scientifique : « Lorsqu’il y a un conflit entre l’attrait pour d’autres partenaires et l’objectif de maintenir la relation actuelle, la prise de recul peut faire pencher la balance en faveur de considérations à long terme plutôt que de plaisirs à court terme ».

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :