Laurent Ruquier se fait « fracasser » par la femme de Jean Jacques Bourdin dans un échange qui restera dans les anales

Laurent Ruquier quitte BFMTV : Réactions vives d'Anne Nivat, un départ sous tension médiatique.

© Morning-femina.fr - Laurent Ruquier se fait « fracasser » par la femme de Jean Jacques Bourdin dans un échange qui restera dans les anales

Consulter Masquer le sommaire

La décision de Laurent Ruquier de quitter BFMTV a secoué le monde médiatique, marquant la fin abrupte de son passage sur la chaîne d’information en continu.

Cette annonce intervient dans un contexte de vives critiques émises par la journaliste Anne Nivat, soulignant un désaccord fondamental sur le style et les attentes professionnelles.

Exploration en détail des circonstances de ce départ, les raisons invoquées par Ruquier, ainsi que les réactions qui ont suivi.

À lire « Les 12 Coups de Midi »: après l’arrêt de son émission sur TF1 Jean-Luc Reichmann revient sur ses nouveaux projets professionnels

Le départ et les raisons : un choix guidé par les divergences

Laurent Ruquier a officiellement annoncé son départ de BFMTV, mettant fin à son émission quotidienne « Le 20H de Ruquier ». Les raisons invoquées par l’animateur font référence à des divergences fondamentales.

Dans une interview au Parisien, l’animateur de « On est en direct » sur France 2 explique qu’il ne se sentait pas à l’aise sur une chaîne qu’il jugeait trop « anxiogène » et « polémique ».

Il revendique son statut d’animateur plutôt que de journaliste, exprimant son désir de se consacrer à des émissions de divertissement et à ses spectacles.

Cependant, la polémique a atteint son paroxysme lorsque Ruquier a diffusé une information erronée sur BFMTV. L’animateur avait affirmé que le président russe avait interdit les vaccins occidentaux dans son pays, ce qui est faux.

À lire Touche pas à mon poste (C8): des « boudins à la télé », Pierre-Jean Chalençon s’attire les foudres des chroniqueuses

Anne Nivat, spécialiste de la Russie et épouse de Jean-Jacques Bourdin, a vivement critiqué cette fausse information sur les réseaux sociaux, soulignant que « on ne s’improvise pas journaliste« . Surtout quand on est invité sur @BFMTV et qu’on raconte n’importe quoi »

Des échanges tendue sur X

Suite à une telle situation, la moindre des choses est de s’excuser et Laurent Ruquier en a fait. Cependant, Anne s’est montrée un peu moins élégante. « Je lui ai présenté mes excuses, je me suis trompé, c’est vrai. Mais elle n’a pas été très élégante.

Elle aurait pu m’appeler ou m’envoyer un message privé, au lieu de me fracasser sur les réseaux sociaux », a répliqué Laurent Ruquier, qui a estimé que la journaliste avait voulu « faire le buzz » et « se faire mousser ».

Anne Nivat, face aux commentaires qu’elle a perçus comme « méprisants » et « irrespectueux » de la part de l’animateur, a rapidement réagi.

À lire 66 Minutes (M6) : ce reportage sur les méthodes pour surveiller son conjoint fait tollé sur la toile

Dans une série de messages sur Twitter, Anne Nivat a pris la défense de sa profession de journaliste tout en affirmant son droit à la critique. Dans ses déclarations, elle a souligné qu’elle ne cherchait ni le sensationnalisme ni la notoriété superficielle, mais simplement le respect envers son travail et celui de ses confrères.

“Échec monumental..”

Outre ces derniers, sur ses réseaux sociaux, Anne Nivat a qualifié l’échec de Ruquier et de BFMTV de « monumental », soulignant une nouvelle fois le professionnalisme de Ruquier.

De plus, la journaliste n’a pas manqué de critiquer la chaîne pour avoir accueilli un animateur sans expérience journalistique dans un rôle aussi crucial.

Nivat a également insisté sur le fait que les erreurs sur des sujets aussi graves que la pandémie ne peuvent être excusées par un simple « oups ». Elle conclut en affirmant que Ruquier est mal placé pour donner des leçons d’élégance.

À lire Top Chef : la production n’a pas du tout apprécié le rasage de Norbert Tarayre pendant le tournage « cela a eu des conséquences coûteuses

Laurent Ruquier de BFMTV sera ainsi remplacé par Yves Calvi dès janvier 2024. Dans tous les cas, cette affaire souligne les défis auxquels sont confrontés les animateurs qui tentent de naviguer entre le divertissement et l’information.

Alors que Ruquier cherche de nouveaux horizons, la réaction vive d’Anne Nivat incite à une réflexion plus large sur les normes et les attentes dans le monde médiatique.

Comment concilier divertissement et responsabilité journalistique ? Une question qui reste ouverte dans un paysage médiatique en constante évolution.

À lire Mariés au premier regard (M6): Pedro se confie sur les vraies raisons de son divorce avec Jefferson

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :