Le malaise de Christophe Dechavanne en direct lors de son passage à la radio pour la promotion de son livre, la journaliste s’en souviendra longtemps

Une journaliste de Franceinfo a été embarrassée par l’ancien animateur de TF1, Christophe Dechavanne.

© Morning-femina.fr - Le malaise de Christophe Dechavanne en direct lors de son passage à la radio pour la promotion de son livre, la journaliste s’en souviendra longtemps

Consulter Masquer le sommaire

Lors de son passage sur le plateau du 12/13 d’Emilie Tran Nguyen sur Franceinfo pour promouvoir son autobiographie « Sans transition », Christophe Dechavanne a involontairement créé un moment de malaise en se croyant hors antenne. Cette situation, diffusée en direct, a suscité des réactions immédiates et s’est rapidement répandue sur les réseaux sociaux.

Christophe Dechavanne invitée sur Franceinfo

Le mardi 6 février 2024, Christophe Dechavanne a été invité sur le plateau de Franceinfo afin de promouvoir son autobiographie intitulée « Sans Transition ».

Selon des sources, la chaîne avait réservé une demi-journée pour l’ancien animateur de l’émission « Coucou c’est nous » sur TF1, mais qui a été marquée par des moments inattendus et parfois gênants.

À lire TF1: pourquoi Anne-Claire Coudray est-elle contrainte de s’éloigner de la présentation du journal?

Il est important de souligner qu’au cours de cette journée, la présentatrice Emilie Tran Nguyen avait comme invitée la sexologue Thérèse Hargot.

Cette dernière a été interrogée sur le constat selon lequel les Français auraient de moins en moins d’activité sexuelle. Par la suite, la journaliste a accueilli l’écrivain Christophe Dechavanne pour l’émission « L’invité des 5 dernières minutes ».

Quand le hors antenne devient un moment gênant en direct

Se croyant en toute intimité, Christophe Dechavanne, ancien animateur vedette de TF1, s’est plongé dans son téléphone portable pendant que la journaliste Emilie Tran Nguyen prenait place face à lui pour l’interview.

Lorsqu’elle lui a adressé un bonjour empreint d’embarras, lui demandant s’il n’était pas dérangé par son téléphone, sa réponse nonchalante laissait croire qu’ils étaient encore en coulisses. « Mais pas du tout ! Comment ça va ? Je vous attendais… », a-t-il répondu, accentuant le malaise de l’instant.

À lire Dispute « choquante » entre Iris Mittenaere et Diego El Glaoui : voici la vraie raison de ce fake qui prend les internautes pour des pigeons

C’est au moment où Emilie Tran Nguyen enchaînait avec sa présentation que Dechavanne réalise qu’ils étaient déjà à l’antenne. La surprise s’est lue sur son visage, et il s’est exclamé : « Ah, on est à l’antenne là ?! Mais il faut le dire dis donc ! On attend… Moi je croyais que c’était un salon d’attente, que j’étais en salle d’attente chez le dentiste… ». Une confusion qui a suscité un sourire gêné chez la journaliste, créant ainsi un moment non scénarisé et véritablement inattendu.

Réaction en direct et couac médiatique

La réaction d’Emilie Tran Nguyen à cette situation inattendue a été teintée d’ironie. « Mais moi je croyais que vous étiez un professionnel… Vous êtes toujours à la télévision, toujours aussi agréable d’ailleurs », a-t-elle lancé avec un brin de sarcasme. Une remarque qui a immédiatement suscité l’agacement de Christophe Dechavanne.

Le ton est monté lorsque Dechavanne a demandé avec irritation : « Pourquoi vous dites que je ne suis pas agréable ?! ». La réponse d’Emilie Tran Nguyen, soulignant les commentaires du présentateur sur le fait qu’il pensait être en salle d’attente chez le dentiste, a renforcé le malaise.

« Quand vous dites ‘faut le dire’ et ‘on se croirait chez le dentiste’… Mais enfin, je ne suis pas un cabinet de dentiste ! », a-t-elle répliqué. Cet échange a transformé l’interview en un véritable couac journalistique, mettant en lumière un faux pas médiatique qui n’a pas échappé aux téléspectateurs.

À lire Les Enfoirés : au bord du gouffre, cet artiste adoré des français revient après 8 ans d’absence

Ce moment gênant et imprévu sur le plateau du 12/13 de Franceinfo a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, suscitant des réactions variées.

Entre critiques et amusement, l’incident en direct a déclenché un débat sur les erreurs de communication et les couacs en direct dans les médias français. Les répercussions de ce malaise télévisuel se sont propagées bien au-delà de la diffusion en direct, illustrant la fragilité des situations non scénarisées et la façon dont elles peuvent devenir virales dans le paysage médiatique actuel.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :