Les bêtises des enfants : comment les punir sans être sévère ?

Consulter Masquer le sommaire

Il est difficile de ne pas punir son enfant. Toutefois, cette punition doit prendre en compte l’âge de l’enfant et doit également être appliquée en fonction de la bêtise commise. Il est dès lors recommandé d’opter pour des punitions instructives et moins sévères.

Punir sans être sévère

Établir des règles et des limites claires

Pour parfaire l’éducation de vos enfants, il est nécessaire d’établir des règles et des limites claires. Ils doivent prendre connaissance de chacun de ces principes qui dictent votre famille et qui leur sont imposés. Ces règles leur permettent également de se sentir en sécurité, de s’autocensurer et de développer un sens poussé des responsabilités. En clair, ils doivent savoir ce qui leur est interdit, ce qu’ils doivent faire et jusqu’où ils sont en droit d’aller. Ces règles doivent inculquer en eux un esprit de discipline et de rigueur.

À lire Whoppah : meublez et décorez votre intérieur avec le Vinted de la déco désign, la plateforme hollandaise qui connaît un succès dingue

Ces principes sont également une source d’enseignements et de valeurs pour les enfants, ils apprennent ce qui est bien et ce qui ne l’est pas. Par ricochet, vous devez clairement leur dire ce qu’ils encourent au cas où ils désobéissent à l’une de ces règles. Ils doivent avoir conscience des punitions qui leur seront infligées en cas de bêtises de leur part. C’est en quelque sorte un contrat que vous signez avec eux. Ainsi, les punitions seront de commun accord et ne tomberont pas sous le coup de la sévérité.

Le contraindre à faire une chose qu’il n’aime pas

La punition chez un enfant doit avoir pour but de réparer chez lui un geste ou un comportement inapproprié. Elle doit lui enseigner des valeurs et créer une certaine discipline. C’est ce qu’on appelle : punition positive.

Dans l’hypothèse où votre enfant aurait commis une bêtise, enfreignant ainsi une règle clairement établie, vous pouvez le contraindre à faire une chose qu’il n’aime pas faire. S’il a par exemple été injurieux vis-à-vis de ses autres frères et sœurs, vous pouvez le punir en l’obligeant à sortir les poubelles pendant une période précise. Surtout si c’est une tâche qui le révulse. Ça lui servira de leçon et par peur de ne plus se retrouver dans cette situation, il s’abstiendra de répéter cette bêtise. Vous l’aurez ainsi puni sans un excès de colère.

Lui imposer un geste de réparation

Pas besoin d’être sévère pour punir votre enfant. Parfois les petits gestes sont ceux qui ont plus d’impact. En effet, le geste de réparation est l’une des punitions les plus dociles et les plus instructives. L’enfant apprend par lui-même à réparer ce qu’il a gâté. S’il s’avère qu’il a volontairement cassé le jouet de son ami ou de sa sœur, demandez-lui simplement de le réparer à l’aide des adhésifs ou de la colle. L’important étant qu’il sache qu’il doit être responsable des actes qu’il pose. S’il jette des ordures à même le sol, il a l’obligation de les ramasser et de les jeter dans le bac à ordures.

À lire Vinted : cette mère de famille contracte une infection contagieuse suite à achat sur le site de seconde main

Infliger un retrait pour éliminer un comportement inapproprié

Les enfants supportent mal d’être privés de la présence des autres. Alors, l’une des meilleures façons de les punir quand ils commettent des bêtises, c’est de les obliger à se retirer pendant une période donnée. Vous pouvez les renvoyer dans leur chambre pour qu’ils se calment et méditent sur la bêtise commise. Un peu plus calmes, ils prennent conscience de leurs erreurs.

Les enfants commettent constamment des bêtises, être sévères ne résout pas toujours le problème. Il suffit d’adopter des punitions positives et de les pousser à respecter les règles communément établies.

Partagez votre avis

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :