Les sneakers dans l’histoire du sport

Les sneakers sont nées de la conception de chaussures en caoutchouc dont la fabrication a pris de l’ampleur au début du XXe siècle.

© Morning-femina.fr - Les sneakers dans l’histoire du sport

Consulter Masquer le sommaire

Elles ont été conçues pour pratiquer le sport et plusieurs marques emblématiques ont ensuite vu le jour, notamment Adidas, Puma, Nike, Reebok, etc. Découvrez comment les sneakers ont impacté le monde du sport.

L’avènement des premières sneakers et leurs débuts dans l’histoire du sport


La création de la toute première sneaker, baptisée « Keds » avec une semelle souple en caoutchouc, remonte en 1916. Cette première fabrication revient à la United States Rubber Company. La marque Converse se joignit rapidement au mouvement à partir de 1917. Celle-ci se démarqua en fabriquant des sneakers dotées de semelles entièrement en caoutchouc avec la célèbre partie montante. Grâce à cette innovation, Converse s’est bâtie une renommée mondiale qui subsiste à ce jour même si elle n’est plus en première ligne.

L’essor d’Adidas et Puma dans le sport

Quelques années après la création de la Keds, les frères Allemands Rudolf et Adolf Dassler firent leur entrée dans la compétition. Ils confectionnaient des chaussures pour les athlètes dans la buanderie de leur mère. L’histoire des Dassier connut un virement grâce au succès de Jesse Owen, qui remporta quatre médailles d’or en portant l’une de leurs chaussures.

À lire Tibo InShape, le nouveau roi d’Instagram en France, surpasse Léa Élui

Les deux frères se séparèrent finalement en 1947 et chacun fonda sa propre marque. Rudolf créa alors la marque Puma en 1948 et Adolf, Adidas en 1949. Ce fut le modèle « Superstar » d’Adidas, lancé en 1969 qui permit à l’emblème du trèfle d’évoluer dans le monde sportif. Elle était en effet très appréciée par les athlètes.

Cela contribua à faire grimper sa popularité à l’instar de l’Adidas Spezialun modèle à l’héritage sportif, aujourd’hui classé aux premiers rangs. De son côté, la marque Puma fit ses débuts en 1968 lors des Jeux olympiques de Mexico.

Tommie Smith bat le record du monde du 200 mètres, chaussé d’une paire de Puma. Il devient, par la même occasion, le premier homme à parcourir cette distance en moins de 20 secondes. C’est ainsi que les deux marques ont obtenu une place de choix dans le monde du sport. D’ailleurs, de nos jours, les femmes raffolent des sneakers à porter à la rentrée pour rester sportive, même en milieu académique. Ces types de chaussures ont réussi à conserver leur utilité originelle liée au sport.

L’ascension fulgurante de Nike

Après l’évolution d’Adidas et Puma, une autre marque vient s’imposer dans l’univers des sneakers. En 1963Bill Bowerman, coach d’athlétisme à l’université d’Oregon et Philip Knight, étudiant à l’époque, dirigeaient l’entreprise Blue Ribbon Sports. Ils s’en servaient pour commercialiser des chaussures de sport japonaises et s’intéressaient de près au modèle Onitsuka Tiger, aujourd’hui appelé ASICS.

À lire Christophe Beaugrand s’excuse après un incident en direct sur TF1

C’est au cours de son développement en 1964 que Blue Ribbon Sports fut rebaptisée Nike. Ce nom a été donné à la marque en hommage à la déesse de la victoire dans la mythologie grecque. Sa conception fut pensée pour améliorer les performances des athlètes. La Nike Cortez est le modèle qui a amorcé le succès de la marque, devenue un géant mondial de la fabrication de sneakers.

Le phénomène sneakers dans l’essor du basketball

À cette époque, le monde du basketball, en pleine expansion, était disputé par Adidas et Puma. Mais la marque aux trois bandes menait la danse en étant adoptée par environ 75 % des joueurs de la NBA. La marque de Rudolf Dassler quant à elle, détrône Keds et Converse sur les parquets. Contre toute attente, Nike vient bouleverser le cours des événements en 1982 avec le lancement de sa fameuse Air Force 1. En cette même année, Reebok sort de l’ombre suite à la création de sa première Sneaker nommée « Freestyle ». Celle-ci fut exclusivement conçue pour les femmes et destinée à la pratique de l’aérobic puis du yoga par la suite.

En 1984, Nike signe un partenariat avec Michael Jordan et lui offre une paire de sneakers à son effigie : l’Air Jordan 1. Le basketteur était alors encore à ses débuts en NBA au Chicago Bulls et arborait le numéro 23. Cependant, la paire de Michael Jordan était de couleur noire, rouge et blanche. Le règlement de la NBA à l’époque exigeait des sneakers au coloris contenant au moins 51 % de blanc.

Ne respectant pas les règles, Michael devait payer une amende de 5000 dollars à chaque match officiel joué. Nike endossa volontairement le paiement de cette contravention pour permettre à l’Air Jordan 1 de continuer à fouler les parquets. Finalement, cet entêtement de Nike lui valut un franc succès, qui en fit une marque de sneakers de référence dans le basketball.

À lire Laurent Kérusoré révèle des détails intimes sur sa relation avec son nouveau partenaire

Les sneakers dans le monde moderne

C’est ainsi qu’en traversant graduellement les générations, les sneakers sont devenues incontournables dans le monde du sport moderne. Que ce soit dans l’athlétisme, le basketball, le running ou encore le tennis, on les retrouve dans plusieurs activités sportives. Notez également qu’au fil du temps, les sneakers ont marqué la politique et la mode puis continuent aujourd’hui de cartonner dans la fashion. Ce sont les chaussures de sport par excellence.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :