People : la guerre déclarée entre le rappeur Drake et Vogue

© Morning-femina.fr - People : la guerre déclarée entre le rappeur Drake et Vogue

Consulter Masquer le sommaire

Après la sortie de son dernier album, le rappeur Drake crée une guerre ouverte avec le magazine Vogue. En effet, l’artiste canadien a rendu public un faux magazine Vogue, s’attirant ainsi la colère des dirigeants du magazine qui n’ont pas tardé à réagir, déposant une plainte contre le rappeur. Une histoire dont seuls les Etats-Unis ont le secret.

Drake et Vogue

Le Faux magazine Vogue de Drake

Pour assurer la promotion de son nouvel album « Parlos », le rappeur canadien Drake s’est offert une drôle de publicité. En effet, Drake a publié sur ses réseaux sociaux une édition du très célèbre magazine Vogue, dans laquelle on le voit en couverture accompagné du rappeur 21 Savage. Problème, ce numéro est faux et est l’œuvre exclusive du rappeur. Le journal a circulé dans toutes les plateformes et s’est même retrouvé dans certains kiosques aux Etats-Unis. Par ailleurs, on sait que la principale audience de Vogue est le monde de la fashion, ce qui pourrait expliquer cette manœuvre de Drake, qui souhaite certainement être adoubé par ce milieu et bénéficier de leurs faveurs pour la promotion de son dernier album. Un véritable coup de com’ pour lancer la promotion de son album ou une simple provoc’ contre le journal ?

À lire Aides sociales : voici le montant astronomique qu’il est possible de toucher sans travailler en France

Vogue porte plainte

Si ce faux magazine est un véritable coup promotionnel pour l’artiste, Vogue en revanche n’a pas bien accueilli la nouvelle, c’est le moins que l’on puisse dire. Car, les représentants du magazine ont déposé plainte contre le rappeur Drake, lui réclamant au passage la somme de 4 millions au titre de dommages et intérêts. L’affaire est donc désormais entre les mains de la justice américaine. On se souvient encore de ce faux numéro du Time avec l’ancien Président américain Donald Trump en couverture, accroché sur le mur de son bureau. Rappelons qu’à l’époque, le magazine avait souhaité que l’homme d’affaires retira ce faut numéro, ce qui n’a d’ailleurs jamais été fait.

Dans ce cas précis, le rappeur semble surfer sur la vague de ce « Buzz » pour assurer les ventes de son album et s’attirer le maximum de lumière. Il n’en démord d’ailleurs pas, ce qui a le don d’irriter Vogue qui n’est pas allé de mains mortes. Il faut dire que c’est une nouvelle saga qui s’annonce, aussi rocambolesque que drôle. Sans nulle doute qu’on aura le fin mot très prochainement.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :