Pimkie : ces difficultés qui peuvent forcer la marque française à fermer plusieurs magasins

© Morning-femina.fr - Pimkie : ces difficultés qui peuvent forcer la marque française à fermer plusieurs magasins

Consulter Masquer le sommaire

Le secteur de l’habillement rencontre de nombreux problèmes en France. Raison pour laquelle de nombreuses enseignes de prêt-à-porter ont été placées en redressement judiciaire ces dernières années. Ce qui pousse certaines à mettre la clé sous la porte. À la suite de Camaïeu, Go Sport, Gap, San Marine et Kookaî, c’est le tour de Pimkie. Découvrez les multiples problèmes rencontrés par la boîte.

Pimkie

Pimkie Sa baisse de vente est significative

La Directrice générale de Pimkie qui n’est nulle autre que Sandrine Lilienfeld a reconnu que le secteur connaît une crise assez importante. Selon cette dernière, les difficultés vécues par l’enseigne à l’heure actuelle proviennent d’une baisse de fréquentation dans certains de ses magasins. De plus, une baisse de vente est observée de manière générale. Il faut rappeler que Pimkie avait été achetée en février dernier par Pimkinvest. Il s’agit d’un consortium dirigé par le groupe Lee Cooper France.

À lire Aides sociales : voici le montant astronomique qu’il est possible de toucher sans travailler en France

À travers ces multiples problèmes, l’entreprise a signalé ce mercredi qu’elle allait fermer environ 64 de ses 232 magasins en France. Il s’agit en effet d’un plan économique. Les fermetures vont se faire de manière successive d’ici 2027. Ainsi, c’est près de 257 postes qui seront progressivement supprimés. À ce jour, l’enseigne compte pas moins de 1500 employés.

Des propositions de solutions pour les employés

En début février, les délégués syndicaux de l’entreprise alertaient déjà sur l’immense plan de sauvegarde de l’emploi. Ce plan vise en effet à inscrire Pimkie dans un projet de long terme en s’appuyant sur une structure saine. C’est du moins ce qu’affirme la direction de cette enseigne. D’un côté, Pimkie dit tout mettre en œuvre pour apporter des solutions qui vont favoriser le repositionnement des salariés. Cela pourrait être possible par un reclassement interne et un accompagnement personnalisé.

Il est toutefois important de signaler que les clients lyonnais de cette marque ne doivent pas s’inquiéter. En effet, deux magasins de cette ville ne sont pas concernés par cette annonce. Il s’agit précisément du magasin du centre commercial Part-Dieu et celui de la rue de la République. Les ouvriers de ces derniers n’ont donc rien à craindre.

Le secteur de l’habillement en crise

Pimkie ne fait pas partie des seuls prêt-à-porter qui connaissent ces moments de tourmente. En fait depuis quelques mois, c’est l’ensemble du secteur de la mode qui est troublé. C’est une crise qui pouvait par exemple être observée à travers la liquidation de Camaïeu en septembre 2022. C’était aussi le cas du redressement judiciaire des enseignes telles que Go Sport, Gap France, San Marina et Kookaï en début 2023.

C’est aussi le cas de Kaporal qui est une marque spécialisée dans la commercialisation des jeans. Il est toutefois important de noter que le contexte économique actuel peut expliquer cette crise dans le secteur de l’habillement. En effet, les vêtements ne comptent plus parmi les dépenses essentielles pour certaines personnes. Les gens préfèrent placer leur argent dans d’autres secteurs plus importants, histoire de faire des économies. C’est d’ailleurs ce qu’affirme Philippe Moati qui est le cofondateur de l’Observatoire Société et consommation à Capital.

À lire Vianney: peu de gens connaissent la relation unique qu’il entretient avec cet icône de la chanson qui a pourtant changé sa vie

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :