Prime 2024: l’Etat verse une nouvelle prime de 12 000 euros dans certaines régions, comment en bénéficier?

Fidélisation Territoriale : Extension de la prime à 12 000 euros dès janvier 2024

© Morning-femina.fr - Prime 2024: l’Etat verse une nouvelle prime de 12 000 euros dans certaines régions, comment en bénéficier?

Consulter Masquer le sommaire

La nouvelle année voit s’élever la barre de la prime exceptionnelle, désormais culminant à 12 000 euros. Une hausse significative par rapport aux 10 000 euros de l’année précédente, soulignant l’engagement du gouvernement envers le bien-être financier des agents.

Cette évolution vise principalement à retenir les talents au sein de la fonction publique, notamment dans des régions comme la Seine-Saint-Denis (93), confrontées aux défis des départs de personnels et à la complexité d’attirer de nouveaux visages. Voici ce qu’il faut connaître !

Élargissement des bénéficiaires

L’extension de la prime de fidélisation territoriale intervient après une évaluation mitigée de son efficacité. La Première ministre, Elisabeth Borne, a souligné cette réalité lors du conseil des ministres en mai dernier, ouvrant la voie à une modification du dispositif.

À lire Fâchés depuis des années, Laurent Ruquier explique les raisons de sa brouille avec Laurent Gerra

Dès le 1er janvier 2024, de nouvelles catégories d’agents de l’État basés en Seine-Saint-Denis pourront bénéficier de cette prime.

Parmi elles, on trouve les services d’administration des douanes et droits indirects, l’inspection du permis de conduire et de la sécurité routière, ainsi que divers services publics tels que l’hébergement, le logement, l’économie, l’emploi, le travail, les solidarités, l’environnement, l’aménagement et les transports.

Nouveaux bénéficiaires dès 2024

Les agents des services et emplois liés à l’éducation, le service d’inspection du permis de conduire, les services publics de l’hébergement, du logement, de l’économie, de l’emploi, du travail, des solidarités, de l’environnement, de l’aménagement et des transports seront éligibles à cette prime dès le début de l’année prochaine.

Cela inclut des entités telles que la direction académique des services de l’éducation nationale, les psychologues de l’éducation nationale affectés dans des centres d’information et d’orientation (CIO) de Seine-Saint-Denis, l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) affecté à la préfecture de Seine-Saint-Denis, et bien d’autres.

À lire Banques : les frais bancaires vont faire un bond et encore augmenter. Voici comment faire face aux hausses successives de votre banque

Versement anticipé pour une mise en œuvre rapide

Une modification notable dans les modalités de versement de la prime de fidélisation est également à prévoir. À partir de 2024, les agents éligibles pourront bénéficier d’un versement anticipé de trois fractions de la prime.

La première partie, équivalente à 20% du montant total, sera attribuée dès la prise de poste de l’agent, ou au plus tard dans le courant du premier trimestre 2024. La deuxième partie, représentant 40% du montant, sera versée à la fin de la troisième année de services effectifs.

Quant au reste, il sera versé à la fin de la cinquième année de service. Cependant, seuls les fonctionnaires auront droit à cette anticipation, excluant ainsi les contractuels et les agents recrutés sur un contrat de projet.

Perspectives pour l’avenir

Pour les agents en poste avant le 1er janvier 2024 et déjà bénéficiaires de la prime depuis trois ans, la transition vers le nouveau système ne signifie pas une réinitialisation des compteurs. Les versements seront effectués en fonction de leur ancienneté dans le service, prenant en compte la période depuis le 1er octobre 2020.

À lire Waze : l’application propose 6 nouvelles fonctionnalités géniales passées inappercues qui vont faciliter vos trajets

Une subtilité à noter est que la prime de fidélisation territoriale pourrait faire l’objet d’une revalorisation ultérieure. Ainsi , son nouveau montant devant être décidé par arrêté des ministres chargés du budget et de la fonction publique, selon le décret publié récemment.

Cette évolution, accompagnée d’une extension bienvenue et de modalités de versement repensées, pose les bases d’une fidélisation accrue des agents dans des zones cruciales.

Cependant, la question persiste : cette prime, fruit d’un engagement financier notable, sera-t-elle le catalyseur d’une dynamique administrative renouvelée, ou soulève-t-elle d’autres interrogations sur les défis à venir dans le paysage de la fonction publique ? L’avenir répondra à ces questionnements, guidé par un désir continu d’optimiser et de soutenir les acteurs essentiels de notre service public.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :