Réforme des retraites: les femmes plus pénalisées que les hommes

© Morning-femina.fr - Réforme des retraites: les femmes plus pénalisées que les hommes

Consulter Masquer le sommaire

Depuis l’annonce de la réforme des retraites, de nombreuses voix se sont levées pour s’indigner et protester contre cette réforme gouvernementale. Avec des manifestations très courues par des millions de français. Dans cette lancée, BFM Business a rendu public une étude qui laisse entendre que cette réforme des retraites ferait la part belle aux hommes au détriment des femmes. En clair, ce sont les femmes qui seront les plus impactées par le report du départ à la retraite. Une compensation est tout de même prévue, car leurs pensions vont gonfler par rapport à celles des hommes 

Retraites

L’étude de BFM Business

Si l’on s’en tient aux résultats de l’étude faite par le magazine BFM Business, les femmes travailleront en moyenne 7 mois de plus que les hommes, qui eux n’auront que 5 mois supplémentaires. En effet, il faut savoir que dans cette nouvelle réforme, le départ à la retraite est désormais prévu à 64 ans, au lieu de 62 ans comme c’était le cas. Pour certaines générations, 1980 par exemple, on passe même du simple au double: les femmes devront partir en moyenne 8 mois plus tard contre 4 pour les hommes. En cause: celles qui pouvaient partir dès 62 ans à taux plein grâce aux trimestres acquis lors de la naissance de leurs enfants devront désormais attendre l’âge légal, deux ans de plus pour partir. Il faut relever que de nombreuses femmes sont dans cette catégorie, car on en dénombrait déjà en 2020, 123 000 femmes qui sont parties en retraite dès l’âge de 62 ans en enregistrant tous les trimestres requis, selon la Drees.

Par ailleurs, si elles travailleront plus longtemps, les femmes verront leurs pensions augmenter davantage, par rapport à celles des hommes. La réforme des retraites récemment annoncée prévoit donc que les femmes qui devront travailler un peu plus reçoivent des pensions un peu plus importantes. Toujours selon l’étude d’impact, les femmes vont voir leur retraite augmenter de 1% à 2,2 % en fonction des générations concernées, contre seulement 0,2 % à 0,9 % pour les hommes.

À lire Céline Dion : le documentaire poignant retraçant sa vie et sa carrière sera disponible en exclusivité sur une seule plateforme

Les congés parentaux pris en compte dans certains cas

La hausse minimum de pension va d’abord aller en direction des personnes, en grande majorité des femmes, qui reçoivent déjà de très petites pensions.  Il faut donc savoir que plus de 60% des personnes recevant de petites pensions sont des femmes, elles sont donc les principales cibles de cette réforme. 

Enfin, la réforme prévoit désormais de prendre en compte les congés parentaux. La base de calcul se fera dans la limite de 4 trimestres, pour les salariés qui ont commencé à exercer avant leurs 20 ans. Davantage de femmes pourront ainsi bénéficier d’un départ anticipé au titre du dispositif carrière longue. Il a notamment fallu mettre cet argument en avant pour essayer de convaincre les femmes que cette réforme prend en compte leurs besoins. C’est en tout ce qu’essaye de faire le gouvernement d’Elisabeth Borne. Même si cette mesure n’est destinée qu’à 2000 femmes par an. Difficile de penser que ça participe à calmer la colère des différents partenaires sociaux et des salariés qui s’y opposent.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :