Santé : cancer du sein, le dépistage du sein ou autopalpation mammaire à quoi sert-il ?

© Morning-femina.fr - Santé : cancer du sein, le dépistage du sein ou autopalpation mammaire à quoi sert-il ?

Consulter Masquer le sommaire

Le cancer du sein est l’un des cancers féminins les plus populaires dans le monde. Aujourd’hui, grâce à l’évolution de la médecine, le taux de mortalité dû à cette maladie a grandement chuté. L’autopalpation, même si elle ne remplace pas un examen médical, il joue un rôle important dans le dépistage précoce du cancer du sein.

Cancer du sein

L’autopalpation mammaire, qu’est-ce que c’est ?

L’autopalpation du sein est une technique qui consiste à inspecter soigneusement ses seins afin d’y détecter une quelconque anomalie. Cet examen, qui ne nécessite pas forcément la présence d’un professionnel de la santé, sert d’observation préliminaire à la détection du cancer du sein ou de tout autre problème mammaire. L’autopalpation ne remplace pas l’examen médical, et ne peut en aucun cas servir de base à elle seule pour amener à la conclusion d’un cancer du sein. Cependant, elle reste une pratique simple, importante et non-coûteuse de vérifier si tout va bien à ce niveau. Elle est fortement recommandée par certains professionnels de la santé, car elle permet de constater assez tôt et sans frais, si une masse se développe dans son sein. Elle aide aussi à mieux connaître son corps et à facilement reconnaître lorsqu’un changement se produit.

À lire Aides sociales : voici le montant astronomique qu’il est possible de toucher sans travailler en France

Comment réaliser une autopalpation mammaire ?

Toute femme peut palper ses seins elle-même dans le but de regarder si une malformation y est présente. Toutefois, il est important de bien faire son autopalpation au risque de ne pas détecter les anomalies. Voici comment bien réaliser son autopalpation mammaire :

  1. Avant de commencer son examen, il est important de se tenir bien droit devant un miroir. Assise ou debout, l’essentiel est de pouvoir bien voir ses seins dans un reflet sans se pencher.
  2. Observer soigneusement ses seins dans la glace afin d’y repérer toute anomalie telle que des tâches, des crevasses, des plis ou toute autre chose inhabituelle au niveau du mamelon.
  3. Presser sans brutalité chacun des mamelons à la recherche d’une douleur ou d’un écoulement quelconque.
  4. Enfin, lever le bras et masser à l’aide de ses doigts, le sein opposé commençant par la zone extérieure proche de l’aisselle et terminant vers l’intérieur.

Il est conseillé de faire son examen d’autopalpation des seins de façon mensuelle à la même période. La période recommandée est celle qui suit directement la fin des règles. L’idéal serait donc de palper ses seins chaque mois après la fin des règles.

Que faire après l’autopalpation ?

Si vous constatez la formation d’une masse, l’écoulement d’un liquide, des rougeurs, des douleurs, une asymétrie singulière ou toute autre anomalie, prenez rendez-vous avec un professionnel de la santé pour un examen poussé. Cependant, toute masse ou autre malformation n’indique pas forcément la présence d’un cancer du sein. Il peut s’agir d’une pathologie différente qui nécessitera une prise en charge différente de celle du cancer. Alors, ne sautez pas directement à la conclusion d’un cancer si vous détectez quelque chose dans votre sein.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :