Santé : les 5 points du budget de la Sécurité sociale qui auront un impact concret pour vous en 2023

© Morning-femina.fr - Santé : les 5 points du budget de la Sécurité sociale qui auront un impact concret pour vous en 2023

Consulter Masquer le sommaire

Le 2 décembre dernier, la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2023 a été adoptée par l’Assemblée Nationale, après un énième 49.3 du gouvernement. Dans cette loi, on apprend notamment que certaines mesures entreront en application en 2023 : Pilule du lendemain, arrêts de travail en téléconsultation, prix du tabac, vaccination, arrêt de travail en téléconsultation…

carte santé

Pilule du lendemain gratuite

La nouvelle loi prévoit que dès le 1er janvier 2023, la pilule du lendemain soit totalement gratuite pour toutes les femmes. En effet, cette pilule est prise par certaines femmes après un rapport sexuel non protégé dans un délai maximal de 3 à 5 jours après le rapport, pour éviter d’être enceinte. A partir de cette année, elle sera donc gratuite pour les femmes et sans ordonnance, peu importe l’âge.

À lire Beauté : les bienfaits du savon naturel au beurre de karité, un trésor pour votre peau

Une avancée, car seules les jeunes femmes mineures pouvaient bénéficier de cette gratuité. Et pour les autres (moins de 26 ans), il fallait avoir une ordonnance au moins. A part dans les pharmacies, vous pouvez également les avoir :

  • auprès des infirmières scolaires pour les collégiennes et lycéennes
  • dans les services universitaires ou interuniversitaires de médecine préventive et de prévention de la santé (SUMPPS) pour les étudiants
  • dans les centres de santé sexuelle, le Planning Familial ou les CeGIDD, Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des virus de l’immunodéficience humaine.

Dépistage et prévention

Il est également prévu à partir de cette année que le dépistage de certaines infections sexuellement transmissibles soit possible sans ordonnance pour tous. Et que ce même dépistage soit gratuit et sans ordonnance pour les moins de 26 ans. Le gouvernement souhaite que ce dépistage devienne également « le lieu de repérage des violences sexistes et sexuelles ».

Hausse du prix du tabac

Pour contrer la montée en flèche du nombre de fumeurs, le prix du tabac devrait augmenter de 50 centimes en 2023 et de 35 centimes en 2024. Pour une hausse moyenne de 11 euros. François Braun, ministre de la Santé, expliquait encore en ces mots : « Pour l’instant, nous avons prévu dans le financement de la Sécurité sociale une hausse pour remettre le prix du tabac, des cigarettes en tout cas, en parallèle avec l’inflation puisque, paradoxalement, le prix devenait moins cher ». et il s’agira aussi de « remettre au même niveau que les cigarettes les autres produits du tabac comme le tabac chauffé, le tabac à rouler », qui « n’avaient pas les mêmes taxes et étaient beaucoup moins chers ».

Vaccination

Le texte de loi prévoit en plus, l’extension des compétences vaccinales des infirmières, des pharmaciens et des sages-femmes, autorisés à administrer un certain nombre de vaccins (vaccins DTP, hépatites A et B, grippe, méningocoques…). Il faudra attendre un arrêté pour être fixé sur la liste. De plus, les infirmiers pourront désormais réaliser des avis de décès « À titre expérimental, pour une durée d’un an, l’État peut autoriser les infirmières et les infirmiers à signer les certificats de décès », selon la loi.

À lire Les sneakers dans l’histoire du sport

Arrêts de travail non remboursés

Le Conseil constitutionnel a annulé la disposition de la loi qui prévoyait que les arrêts de travail prescrits en téléconsultation ne soient pas remboursés ? Selon le conseil, ces décisions « peuvent avoir pour effet de priver l’assuré social (…) du versement des indemnités journalières alors même qu’un médecin a constaté son incapacité physique de continuer ou de reprendre le travail ».

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :