Santé : Manger un aliment périmé, quels sont les risques pour les femmes enceintes ?

© Morning-femina.fr - Santé : Manger un aliment périmé, quels sont les risques pour les femmes enceintes ?

Consulter Masquer le sommaire

Les produits de consommation ont naturellement une date de péremption, une période après laquelle ils ne sont plus propres à la consommation. Pour bon nombre d’entre nous, vérifier la mention « à consommer jusqu’au… », est un réflexe à chaque fois qu’on doit acheter ou consommer un produit alimentaire notamment. Mais, consommer des produits périmés, est-ce réellement dangereux pour les femmes enceintes ? On vous dit tout !

Femme enceinte

La date limite de péremption

Sur les produits de consommation, la mention « à consommer jusqu’au… » correspond à la date limite de consommation (DLC) ou date de péremption. C’est une indication qui mérite notre attention, car elle révèle la qualité du produit par rapport au temps. Il faut donc la prendre très au sérieux ! Consommer un produit périmé peut entraîner des conséquences sur la santé. Les produits qui sont conservés au réfrigérateur ont tous une date de péremption et les consommer alors que celle-ci est dépassée, peut conduire dans certains cas à une intoxication alimentaire. Toutefois, la date limite de consommation dépend également de la qualité de la conservation au frais, car plus c’est bien conservé, plus il dure dans le temps.

À lire Aides sociales : voici le montant astronomique qu’il est possible de toucher sans travailler en France

La meilleure action est de jeter les produits dont la date de péremption est dépassée, c’est-à-dire d’éviter de les consommer. Les produits concernés sont notamment les charcuteries, les viandes fraîches, les poissons, les produits laitiers et les plats cuisinés réfrigérés. 

Consommer des aliments dépassés

Il existe une confusion entretenue entre la date de péremption et la date de durabilité minimale (DDM). En effet, cette dernière correspond à la mention « à consommer de préférence avant le… ». Une fois la date dépassée, vous pouvez toujours consommer le produit sans risque pour votre santé. Toutefois, il faut s’attendre dans bien des cas que l’aliment ou la boisson perde en goût ou en texture. Les produits sur lesquels est inscrit la DDM sont en général : le café, les gâteaux, les boîtes de conserve, les produits d’alimentation infantile ou certains produits comme les jus ou les compotes qui se ne conservent pas forcément au réfrigérateur.  

Manger un aliment périmé enceinte

« Hier, j’ai mangé sans me rendre compte une tranche de blanc de poulet sous vide dont la date était dépassée depuis au moins 15 jours. L’odeur et le goût sont tout à fait normaux. Pour l’instant, je n’ai aucun symptôme », telle est l’interrogation de Sarah après qu’elle ait ingurgité un produit dont la date de péremption était dépassée, alors même qu’elle est enceinte. 

Audrey Cyr, nutritionniste chez PasseportSanté va lui apporter une réponse on peut plus rassurante : « La règle reste la même pour les femmes enceintes. La DDM et la DLC sont des indications pour les consommateurs, de la fraîcheur et de la durée de conservation potentielle des aliments non ouverts. On peut consommer un produit avec une date de consommation dépassée sans forcément tomber malade. Soyez tout de même vigilants avec les protéines qui sont de bonnes cibles pour les bactéries. N’hésitez pas à consulter un médecin si des symptômes apparaissent après digestion ».

À lire Vianney: peu de gens connaissent la relation unique qu’il entretient avec cet icône de la chanson qui a pourtant changé sa vie

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :