Selon les diététiciens, cette façon de perdre du poids serait l’une des plus saines et efficaces

© Morning-femina.fr - Selon les diététiciens, cette façon de perdre du poids serait l’une des plus saines et efficaces

Consulter Masquer le sommaire

Plus qu’une véritable obsession, perdre du poids est devenu une activité permanente chez de nombreux français. La recherche des astuces saines pour perdre du poids est une course contre la mort. De nombreux diététiciens s’accordent à dire qu’il n’existerait pas meilleure méthode que celle du déficit calorique. Tour d’horizon de la question pour mieux vous l’expliquer.

Portrait of beautiful smiling nutritionist looking at camera and showing healthy vegetables in the consultation.

Le déficit calorique : la méthode la plus saine

La méthode du déficit calorique consiste à faire en sorte pendant une journée que notre corps brûle plus de calories qu’il n’en absorbe. En effet, selon certains diététiciens, il n’existe pas une technique de perte de poids plus saine et plus efficace. Moins restrictif et moins frustrant qu’un régime qui demanderait par exemple de limiter sa consommation de glucides ou de matières grasses. En réalité, il est question de consommer autant de calories que vous le souhaitez, il suffit juste d’en dépenser le double. C’est une sorte de régime hypocalorique. En clair, tant que vous dépenser les calories, vous pouvez en consommer la moitié. Le but n’est donc pas de se priver mais plutôt de parvenir à un calcul équilibré qui demande un comptage relativement rigoureux de ses calories consommées et dépensées pour mieux gérer sa perte de poids. 

Déficit calorique : en quoi ça consiste ?

Selon la diététicienne et responsable de la nutrition et du bien-être chez Kilo Health, Kristina Zalnieraite dans les colonnes du Business Insider : « Votre corps brûle des calories grâce à une combinaison de votre taux métabolique de base (BMR) et de votre activité physique. […] Le BMR définit le nombre de calories que votre corps brûle au repos pour maintenir les fonctions de base comme la respiration et le rythme cardiaque. Pour créer un déficit calorique, votre corps se tourne vers l’énergie stockée (la graisse) pour compenser l’énergie dont il a besoin sans passer par le biais de la nourriture. Au fil du temps, cela peut entraîner une perte de poids ». pour la spécialiste, le déficit calorique se crée en réduisant son apport calorique quotidien et en augmentant ses mouvements et son niveau d’activité physique. 

À lire Zoom sur Léa Vigny, la mère du fils d’Arthur, Samuel : Qui est-elle vraiment?

Déficit calorique : gare aux carences

Pour vous assurer que vous atteignez vos objectifs, l’utilisation d’un calculateur de déficit calorique est recommandée. En outre, veillez établir des objectifs réalistes et raisonnés, pour ne pas pousser votre corps au-delà de ses derniers retranchements. Il convient en effet de faire attention à ne pas mettre la barre trop haut, car un régime hypocalorique lorsqu’il est excessif peut donner lieu à des carences nutritionnelles et à des problèmes de malnutrition, ou encore favoriser le développement de troubles du comportement alimentaire. Les spécialistes recommandent une perte de 500 gramme à 1 kilo par semaine. Cet intervalle permet de ne pas risquer de vous exposer à des problèmes de santé. 

Pour Kristina Zalnieraite, le déficit calorique doit être accompagné d’une consommation d’aliments riches en nutriments, à une bonne hydratation, à un bon rythme de sommeil et à la pratique d’une activité physique efficace, mais pas trop épuisante. 

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :