Shopping : ces influenceuses traquent et partagent les bons plans

© Morning-femina.fr - Shopping : ces influenceuses traquent et partagent les bons plans

Consulter Masquer le sommaire

En ces temps de forte inflation, on voit de plus en plus de contenus visant à partager les bons plans sur les réseaux sociaux. Ils sont l’œuvre des youtubeurs, instagrameuses, tiktokeuses…

Influenceuse

Des contenus spécifiques aux bons plans

La tendance prend de plus en plus de l’ampleur : des influenceuses qui traquent et partagent avec leurs abonnés les bons plans sur leurs réseaux sociaux. En effet, si avant c’était un exercice de placement de produits banal, de plus en plus d’influenceuses utilisent leur notoriété pour se balader dans les différentes enseignes afin de dénicher les bonnes affaires, pour ensuite en faire profiter à leurs différents abonnés. « Mes journées sont rythmées par les jours d’arrivage des enseignes et par les promotions que proposent les grandes surfaces », raconte la youtubeuse « Joli Shopping ». Le but est de permettre à plus de personne de profiter des petits prix sur certains produits de grande consommation.

À lire Whoppah : meublez et décorez votre intérieur avec le Vinted de la déco désign, la plateforme hollandaise qui connaît un succès dingue

La jeune dame en a fait une activité principale, meublant ainsi la plupart des contenus qu’elle propose à ses 67 000 abonnés YouTube. Elle passe littéralement ses journées à arpenter les rayons des magasins de grandes distributions et des enseignes de hard discount. Puis, elle partage avec ses abonnés les photos et vidéos des produits aux prix très avantageux, en leur dévoilant les marges importantes qu’ils feraient. Une sorte d’offre gratuite de bons plans. Mais, le choix des produits n’est pas anodin, au préalable, l’influenceuse prend en compte les produits que ses abonnés souhaitent voir accessibles à bas prix, avant de « partager pour les guider au mieux dans leurs achats ». Elle fait l’effort de varier ses contenus en parcourant jusqu’à « quatre à cinq magasins pas jour en tâchant toujours de varier au maximum. Avec des contenus discounters, déco, maison, habillement, alimentation ou déstockage ». Elle affirme d’ailleurs que l’engouement est perceptible « Ma communauté parle régulièrement de prix avant de parler de coup de cœur, alors que ça ne devrait pas fonctionner comme ça ».

Déballages de courses

Gulsum Turkmen, employée d’un magasin Lidl à Lyon a pris la décision depuis quelques années d’ouvrir un compte Instagram « Madame Lidl », expliquant que « Beaucoup de personnes de mon entourage me demandaient : c’est quand les prochains arrivages ? ». Elle s’attèle deux fois par semaine à informer à ses 77 000 abonnés les arrivages des jours suivants « ça fait comme un rappel pour mes abonnés », ce qui les aide à ne rien rater comme offres de bons plans de leur zone. Sa volonté, c’est d’aider les français à survivre pendant cette période difficile d’inflation : « Maintenant, même avec deux salaires ça ne suffit pas, on a des fins de mois difficiles ».

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :