TikTok : l’avenir du réseau social compromis par le gouvernement américain

Dans un climat politique tendu, TikTok se bat pour son avenir aux États-Unis.

© Morning-femina.fr - TikTok : l’avenir du réseau social compromis par le gouvernement américain

Consulter Masquer le sommaire

Alors qu’un projet de loi menaçant son existence est à l’étude, la plateforme déploie des efforts pour influencer l’opinion publique et les législateurs. Cette campagne de dernière chance révèle l’ampleur des enjeux pour l’entreprise qui veut préserver son accès au marché américain. 

Des dépenses massives en publicité ciblée

Pour contrer la menace d’interdiction, TikTok n’hésite pas à investir des sommes colossales dans une offensive marketing massive. Selon la société AdImpact, la plateforme a déboursé 3,1 millions de dollars en publicités télévisées ces trois dernières semaines. Ces spots ciblent stratégiquement les États clés pour la prochaine élection présidentielle. De plus, 100 000 dollars supplémentaires ont été alloués aux publicités sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram. 

Cette stratégie marketing témoigne de l’importance du marché américain pour TikTok. Avec des centaines de millions d’utilisateurs aux États-Unis, l’application ne peut se permettre de perdre cette audience. Les enjeux financiers sont énormes pour l’entreprise chinoise. Elle mise gros sur cette campagne pour préserver ses revenus publicitaires substantiels.

À lire Festival de Cannes 2024 : Adriana Karembeu marque les esprits et affirme son statut d’icône de la mode en arrivant sur la Croisette !

Un plaidoyer pour la liberté d’expression

Loin de nier cette offensive marketing, TikTok l’assume pleinement. Son porte-parole, Michael Hughes, affirme : « Nous pensons que le grand public devrait savoir que le gouvernement tente de piétiner les droits à la liberté d’expression de 170 millions d’Américains et de dévaster sept millions de petites entreprises dans tout le pays« . Cette rhétorique habile vise à rallier l’opinion publique à la cause de TikTok. 

La mobilisation des utilisateurs et influenceurs

Au-delà des publicités, TikTok encourage activement ses utilisateurs à se mobiliser sous le hashtag #KeepTikTok. Cet appel à l’action qui pourrait créer un véritable mouvement de contestation.

Les influenceurs américains sont également sollicités pour plaider en faveur de la plateforme. Des témoignages mettent en avant les bienfaits de TikTok sur la santé mentale et l’inclusion des personnes handicapées.. C’est une stratégie visant à humaniser l’application aux yeux du grand public.

Une image positive soigneusement construite

Cette campagne massive vise à contrer l’image négative de TikTok, souvent dépeint comme un outil d’espionnage chinois. Cait Lamberton, professeure de marketing, précise que « TikTok se présente comme une marque qui défend la liberté et la démocratisation de la communication et, franchement, un grand nombre de valeurs avec lesquelles la plupart des gens se sentent à l’aise« .

À lire Musique : Patrick Monahan laisse un message poignant à Charlie Colin, bassiste fondateur du groupe Train après son décès  

En se parant des vertus de liberté et d’ouverture, TikTok tente d’adoucir sa perception auprès des américains méfiants. L’entreprise chinoise espère ainsi apaiser les craintes liées à ses liens présumés avec le gouvernement chinois.

Malgré ces efforts, le succès de cette campagne reste incertain. Certains observateurs estiment que ce lobbying pourrait se retourner contre TikTok, agaçant les élus des deux bords politiques. Dans cette bataille pour son avenir, la plateforme chinoise semble prête à tout pour convaincre les américains de la laisser opérer librement sur leur sol. L’issue de ce bras de fer aura des répercussions bien au-delà du simple cas de TikTok.

Elle pourrait en effet ouvrir la voie à un durcissement des réglementations envers les entreprises technologiques étrangères. Cette situation pourrait également conduire à un assouplissement des positions américaines vis-à-vis de ces acteurs. 

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :