Tout ce que vous devez savoir sur le Détatouage des sourcils

© Morning-femina.fr - Tout ce que vous devez savoir sur le Détatouage des sourcils

Consulter Masquer le sommaire

Pour une raison ou pour une autre, vous pouvez être amené à vous détatouer les sourcils. Le microbladind ou tatouage de sourcils est une tendance qui vise à réaliser un maquillage semi-permanent au niveau des sourcils. Si la plupart des tatouages sont considérés comme indélébiles, il est possible de se faire détatouer les sourcils sans soucis. Pour Johanna Lascar, manager du centre de laser et de médecine esthétique L’effaceur à Levallois-Perret, les femmes doivent pouvoir se débarrasser des tatouages des sourcils si l’envie leur prend. 

Détatouage

Johanna Lascar : une expérience personnelle à transmettre !

Il faut dire que la jeune dame avait de nombreux tatouages sur ses sourcils et certains d’entre eux ne lui plaisaient pas forcément. Comme elle le confiait elle-même : « même après plusieurs retouches, je n’ai jamais réussi à obtenir le résultat que je voulais. Je n’ai pas non plus été informée qu’il fallait scrupuleusement se protéger du soleil avec un indice 50, ce qui m’a valu la mauvaise surprise de voir mon tatouage virer au rose ! ». Rapidement, c’est devenu pour elle une source de complexe, car le résultat était à l’opposé de ce qui était recherché à la base. « Je me suis alors renseignée pour me faire détatouer, et malheureusement, je ne suis pas tout de suite tombée sur la solution idéale… », raconte Johanna Lascar.

À lire Fréquence d’application de la crème solaire en été : les conseils d’une experte

Enlever un tatouage des sourcils : la solution Google

Comme pour la plupart des préoccupations, Johanna se tourne vers Google pour trouver comment se débarrasser de ses tatouages aux sourcils. Naturellement, elle découvre de nombreuses offres de détatouage de sourcils, des plus farfelues, aux plus sérieuses. Certaines proposant même des détatouages sans laser. Promettant des résultats safe et rapides, à des tarifs souvent attractifs, le détatouage des sourcils sans laser fait généralement référence au détatouage des sourcils à l’acide lactique. « Il s’agit d’une machine qui, à l’aide d’une aiguille électrique, injecte de l’acide lactique dans la peau pour faire remonter les pigments à la surface de la peau afin de les évacuer », explique Johanna Lascar. 

Il faut préciser que la jeune dame a souffert de ces tatouages, entre des saignements, du pus, et des croûtes. Une situation qu’elle commente en ces mots : « Ça disparaît au bout d’une semaine, mais entre-temps, on se retrouve vraiment amochée, se remémore la parisienne. C’est très contraignant et très difficile à supporter ». 

Le laser, la méthode à privilégier pour le détatouage des sourcils

En réalité, c’est grâce au laser que Johanna Lascar a pu trouver satisfaction. Même si l’utilisation du laser n’est pas sans conséquence, de nombreuses options existent : nanoseconde comme le laser Q-Switched, picoseconde comme le laser Picoway… Le laser émet une lumière extrêmement puissante en un temps très court, ce qui permet de concentrer l’énergie pour faire « éclater » les pigments du tatouage en minuscules particules. Elles vont ensuite être progressivement éliminées par l’organisme de façon naturelle. « Ils sont évacués par le système lymphatique, c’est pourquoi il est important de bien boire après chaque séance afin d’optimiser leur élimination », précise Johanna Lascar.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :