Victoires de la Musique 2024: voici la vraie raison de l’absence de d’Aya Nakamura. On l’excuse bien volontier

Aya Nakamura, enfin récompensée aux Victoires de la Musique, mais ni elle ni son équipe n’est venu prendre le prix, voici pourquoi !

© Morning-femina.fr - Victoires de la Musique 2024: voici la vraie raison de l’absence de d’Aya Nakamura. On l’excuse bien volontier

Consulter Masquer le sommaire

La 39e édition des Victoires de la Musique a récompensé une pléiade d’artistes talentueux, reflétant la diversité et la richesse de la scène musicale française.

Des révélations prometteuses aux artistes confirmés, les trophées ont été décernés à ceux qui ont su marquer les esprits par leur créativité et leur originalité. Mais cette cérémonie a été marquée par l’absence de Aya Nakamura, sacrée meilleure artiste féminine de l’année.

Les lauréats des Victoires de la Musique : un palmarès éclectique

Parmi les grands gagnants des Victoires de la Musique, à l’instar de Aya Nakamura, sacrée meilleure artiste féminine de l’année, on compte notamment Gazo et Vianney, ex-aequo pour le titre de meilleur artiste masculin. 

À lire La France a un incroyable talent (M6) : Jarry ou Karine Le Marchand qui présentera la saison 19 de l’émission?

Il convient également de souligner le triomphe de la chanteuse Zaho de Sagazan lors de cette 39e cérémonie. Remportant quatre trophées au total, dont celui de la Révélation féminine, elle a exprimé son émotion en déclarant : « Je suis trop contente, je ne sais pas quoi vous dire. Je ne réalise pas du tout ». 

Effectivement, au-delà des intensités émotionnelles, cette soirée a été marquée par des surprises, notamment l’absence remarquée de Marc Lavoine dans la liste des invités.

Cela a fait le buzz sur les réseaux sociaux et le célèbre artiste a récemment justifier son absence. Outre ce dernier, la meilleure artiste féminine de l’année, Aya Nakamura, a été également absente.

Une absence remarquée: Aya Nakamura et son équipe ne récupèrent pas le prix

En effet, malgré cette reconnaissance tant attendue, ni Aya Nakamura ni son équipe n’étaient présentes pour récupérer le précieux trophée.

À lire Anthony Colette : insulté et menacé de mort à la suite d’un clash avec Ines Reg, « les gens sont fous », « j’ai perdu 9 kilos »

Une absence qui a suscité l’étonnement et l’interrogation, laissant les spectateurs se demander pourquoi la lauréate ne s’est pas déplacée pour recevoir son prix sur scène. Pourtant, il s’agit là d’une étape importante dans la carrière de l’artiste, après des années de reconnaissance internationale et de succès commercial.

Cette absence remarquée s’explique par une raison touchante : Aya Nakamura était au Mali, où elle avait fait un geste généreux envers un orphelinat. Un acte de solidarité qui témoigne de la sensibilité et de l’engagement de l’artiste envers les causes qui lui tiennent à cœur. 

Malgré son absence physique, Aya Nakamura a exprimé sa gratitude sur les réseaux sociaux, partageant un cœur rouge en légende d’une photo de son prix aux Victoires de la Musique.

Un geste symbolique qui montre l’importance qu’elle accorde à cette récompense musicale française, après avoir été longtemps ignorée lors des éditions précédentes.

À lire Rendez-vous en terre inconnue (France 2) : Slimane dévoile « l’une des choses les plus compliquées » pour lui au terme de cette aventure

Un parcours marqué par le succès et les défis personnels

Pour rappel, Aya Nakamura, de son vrai nom Aya Danioko, est une artiste dont le parcours est jalonné de succès et de défis personnels. Née à Bamako, au Mali, elle a grandi à Aulnay-sous-Bois, en banlieue parisienne, où elle a développé sa passion pour la musique.

Son ascension fulgurante l’a menée sur les scènes du monde entier, et son titre « Djadja », sorti en 2018, est devenu un véritable phénomène mondial, cumulant des millions de vues sur YouTube et séduisant même les enfants de Madonna.

Malgré son succès international, la vie d’Aya Nakamura n’a pas été exempte de difficultés. En 2020, la sortie de son troisième album, intitulé « Aya », a coïncidé avec sa comparution devant un tribunal de la région parisienne, aux côtés de son ex-compagnon et père de l’une de ses filles, Vladimir Boudnikoff.

Les deux étaient accusés de violences conjugales, une épreuve qui a sans doute marqué l’artiste mais qui ne l’a pas empêchée de continuer à avancer dans sa carrière.

À lire MAPR (M6) : coup de tonnerre, Jérémy jette Marie dehors en pleine nuit. La production a dû intervenir en catastrophe pour lui trouver un logement

Bref, son engagement envers des causes sociales et son succès commercial font de Aya Nakamura une figure emblématique de la musique contemporaine, prête à surmonter les défis personnels et à inspirer ses fans à travers le monde.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :