Voici les 3 périodes critiques dans une relation où le risque de séparation est le plus élevé, ce psycologue expert nous explique

La vie d'un couple est une aventure pleine de hauts et de bas.

© Morning-femina.fr - Voici les 3 périodes critiques dans une relation où le risque de séparation est le plus élevé, ce psycologue expert nous explique

Consulter Masquer le sommaire

Il est essentiel de comprendre les moments délicats qui peuvent mettre à l’épreuve la solidité de la relation. Une étude récente de 2022 identifie trois périodes critiques où le risque de séparation est plus élevé.

La phase de lune de miel et ses défis

Au commencement d’une relation, la phase de lune de miel enveloppe le couple dans un cocon enchanté, qui dure généralement de 6 mois à un an. Pendant cette période, tout semble beau et nouveau, la vie tourne autour du partenaire et de la relation.

Cependant, cette bulle peut éclater lorsque le stress quotidien et les exigences de la vie entrent en scène. Les contraintes professionnelles et familiales, souvent ignorées pendant la phase initiale, peuvent révéler des objectifs différents entre les partenaires, conduisant parfois à des réflexions sur la viabilité de la relation.

À lire Brigitte Lahaie révèle des détails croustillants sur sa romance avec Johnny Hallyday

Il est crucial de reconnaître que la phase de lune de miel est une période délicate où les bases de la relation sont posées. Les couples peuvent tirer profit de cette phase en construisant des bases solides, en cultivant la communication et en abordant ouvertement les attentes mutuelles. Le passage de cette phase à la réalité quotidienne nécessite une adaptation commune pour éviter les écueils potentiels.

Les vacances : un test inattendu

Les vacances, souvent considérées comme un moment de détente et de rapprochement, peuvent paradoxalement se révéler être une période critique. Le break tant attendu peut se transformer en un test inattendu pour la relation. Les vacances de fin d’année, en particulier, peuvent devenir un terrain propice aux conflits. L’organisation stressante, les événements familiaux, l’alcool et même les problèmes financiers peuvent agir comme des catalyseurs de tensions, augmentant le risque de séparation.

Cette période nécessite une gestion anticipée des attentes et une communication efficace. Les couples peuvent planifier ensemble, discuter des vacances idéales, et trouver des compromis pour éviter les pièges potentiels. La clé réside dans la capacité à transformer les vacances en une période de renforcement de la relation plutôt qu’en une source de conflits.

Les années clés : questionnements et décisions

La vie de couple est jalonnée de questionnements, qui, bien que nécessaires pour la croissance, peuvent également devenir des moments de rupture potentielle. Selon Kim Polinder, conseillère relationnelle, certaines années sont particulièrement critiques :

À lire La décision marquante de Jean-Pierre Pernaut suite à sa rupture

  • À 3 ans, les couples peuvent se retrouver à ne pas savoir comment résoudre leurs conflits.
  • À 7 ans, les partenaires s’interrogent sur la stagnation ou l’évolution possible de leur relation.
  • Entre la 11e et la 12e année, les couples sont confrontés à la nécessité de faire des efforts pour sortir de la stagnation ou de prendre la décision difficile de se séparer.
  • Après 15 ans, certains couples, ayant peut-être négligé leur amitié, vivent comme des colocataires, ce qui peut conduire à une rupture.

Ces périodes critiques ne sont pas gravées dans la pierre. Elles dépendent du contexte et des individus impliqués. La compréhension de ces moments comme des opportunités de croissance plutôt que des obstacles peut renforcer la résilience d’un couple.

Comprendre le contexte avec Johanna Rozenblum

Pour approfondir notre compréhension, nous avons sollicité l’avis de Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne et auteure de « Déconditionnez-vous » (Le courrier du livre, Septembre 2023). Selon elle, la clé ne réside pas tant dans la surveillance du calendrier que dans la gestion des tensions potentielles.

Rozenblum souligne que ces moments délicats sont souvent créés par un contexte, et non par une date précise sur le calendrier. Ainsi, plutôt que de redouter des périodes spécifiques, elle encourage les couples à rester attentifs aux signes de tension, à communiquer ouvertement et à résoudre les problèmes au fur et à mesure qu’ils surviennent.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :