Philippe Etchebest raconte sa pire expérience culinaire, un souvenir « violent, à la limite de la fosse séptique »

Ce souvenir d’éxpérience culinaire que le célèbre chef cuisiner Philippe Etchebest qualifie de Violent.

© Morning-femina.fr - Philippe Etchebest raconte sa pire expérience culinaire, un souvenir « violent, à la limite de la fosse séptique »

Consulter Masquer le sommaire

Le chef emblématique de M6, Philippe Etchebest, connu pour son franc-parler et sa dureté apparente, s’est récemment dévoilé sous un autre jour lors de son voyage aux Îles Marquises pour l’émission « Un chef au bout du monde« .

Malgré sa réputation de chef intraitable, cette expérience a révélé une facette plus curieuse et souriante de l’homme derrière les fourneaux.

À la découverte des Îles Marquises

Le 9 novembre 2023, les téléspectateurs ont pu suivre Philippe Etchebest dans une aventure culinaire hors du commun, loin des cuisines exigeantes de « Cauchemar en cuisine » et de « Top Chef« . Aux Îles Marquises, à vingt-deux heures de vol de la France, le chef a partagé des moments authentiques et surprenants.

À lire Top Chef (M6): c’est terminé pour Alexandre Marchon malgré son passage dans l’émission et suite à une période de dépression

Au-delà de la gastronomie, Philippe Etchebest a été séduit par le mode de vie local, avouant avoir particulièrement apprécié la simplicité de manger avec les doigts. Une expérience primitive qui a éveillé son enthousiasme.

Autant dire les propos de Philippe Etchebest : « Ce que j’ai apprécié par-dessus tout, c’est de manger avec les doigts. Quel bonheur ! C’est très primaire, un bonheur absolu de ne pas avoir à prendre de couverts ».

Des saveurs contrastées: pamplemousses délicieux, fāfaru désastreux

Le chef Philippe Etchebest a confessé avoir dégusté les meilleurs pamplemousses de sa vie lors de ce séjour. Cependant, l’idylle culinaire s’est rompue brusquement avec la découverte du fāfaru, une spécialité locale à base de poissons fermentés.

Philippe Etchebest ne cache pas son dégoût : « C’est violent, on était à la limite de l’odeur de la fosse septique, vraiment. J’ai eu l’occasion plusieurs fois de goûter la cuisine de Willy Rovelli dans Fort Boyard, des plats fermentés… Et ça ne me pose pas trop de problèmes. Mais là franchement, j’ai eu du mal, avec même le lait de coco pour adoucir… ».

À lire Personnalités préférées des français: entrée fracassante d’un homme politique dans le top 50 pour la première fois

Les images de l’émission témoignent de sa réaction, marquée par l’intensité de cette expérience gustative.

Au bord du péril: un retour mouvementé

Le récit de Philippe Etchebest prend une tournure dramatique lorsqu’il évoque le moment où il a craint pour sa vie. Les Marquises, surnommées « la terre des hommes », révèlent leur côté sauvage et rude.

Sur le retour d’une chasse aux moutons en bateau, entre les vagues déchaînées et les rochers menaçants, le chef a vécu une nuit mouvementée : « J’ai vraiment cru qu’on allait y passer. La nuit, entre les vagues et les rochers, je n’étais pas rassuré du tout… C’était très chaud« .

Heureusement, l’époux de Dominique est rentré chez lui sain et sauf, même si cette aventure lui a laissé des souvenirs impérissables.

À lire Objectif Top Chef (M6): Philippe Etchebest « on l’a enfermé dans la cave » pendant les tournages, les révélations d’un membre de l’équipe

Philippe Etchebest, souvent perçu comme un homme dur, a révélé une autre facette de sa personnalité lors de son périple aux Îles Marquises.

Entre les délices des pamplemousses et le cauchemar gustatif du fāfaru, le chef a navigué entre émerveillement et dégoût extrême. Son récit palpitant, mêlant gastronomie et aventure, offre un aperçu unique de l’homme derrière la toque.

Une expérience qui restera gravée dans la mémoire du chef, dévoilant un Philippe Etchebest plus humain et intrépide que jamais.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :