TikTok Lite : vous pouvez désormais gagner de l’argent « sans rien faire » avec le réseau social chinois

En pleine effervescence numérique, TikTok Lite débarque sur iOS et Android.

© Morning-femina.fr - TikTok Lite : vous pouvez désormais gagner de l’argent « sans rien faire » avec le réseau social chinois

Consulter Masquer le sommaire

Cette initiative du mastodonte chinois TikTok soulève une interrogation pertinente : cette version allégée représente-t-elle un pas en avant ou un écart stratégique dans l’univers compétitif des applications ?

TikTok Lite : nouvelle ère de récompenses numériques ou dérive consumériste ?

Sans crier gare, TikTok Lite s’est discrètement lancée en France ce jeudi. Conçue par ByteDance, la version allégée de l’application phare promet une consommation de données réduite tout en stimulant la créativité et l’engagement au sein de sa communauté. Disponible sur iOS et Android, TikTok Lite se veut non seulement plus fluide et conviviale, mais aussi plus lucrative pour ses utilisateurs.

La plateforme introduit un système de récompenses inédit : les utilisateurs accumulent des pièces virtuelles en visionnant des contenus. Dès l’inscription, 300 pièces sont offertes, suivies de jusqu’à 600 pièces pour chaque connexion journalière et 150 pièces pour trois interactions positives.

À lire Festival de Cannes 2024 : Adriana Karembeu marque les esprits et affirme son statut d’icône de la mode en arrivant sur la Croisette !

Le temps passé sur l’application est également valorisé, transformant chaque minute en monnaie virtuelle, avec des paliers allant de 150 pièces pour une minute à 4.200 pièces pour vingt-cinq minutes.

Ces gains peuvent ensuite être convertis en bons d’achat Amazon ou en cartes-cadeaux PayPal. Bien que cette fonctionnalité soit actuellement exclusive à Android, elle semble défier les tendances européennes, privilégiant une approche plus mesurée de la consommation numérique.

Double tranchant entre écologie et addiction ?

TikTok Lite surgit avec une promesse écologique, mais soulève des inquiétudes quant à l’addiction. Julien Pillot, économiste à l’INSEEC, évoque une dualité : l’application est moins gourmande en énergie, ce qui est louable. Cependant, elle encourage la consommation accrue de vidéos, ce qui pourrait augmenter le coût environnemental global. 

La France, en particulier, est préoccupée par les risques d’addiction, comme le souligne le rapport sénatorial « La tactique TikTok ». Les jeunes passent déjà en moyenne 1h47 par jour sur l’application. Les psychologues avertissent également d’un potentiel « abrutissement ». 

À lire Musique : Patrick Monahan laisse un message poignant à Charlie Colin, bassiste fondateur du groupe Train après son décès  

Avec le nouveau système de récompenses de TikTok Lite, ces dangers pourraient s’intensifier. Pillot reconnaît que TikTok offrait déjà des récompenses et sponsorisait les créateurs, mais le nouveau modèle pourrait-il exacerber l’addiction chez les jeunes utilisateurs ?

DSA : défi de conformité ou stratégie de croissance ?

TikTok semble ignorer les nouvelles directives européennes, notamment le Digital Services Act (DSA), qui vise à éradiquer les contenus illicites sur le net. Selon Julien Pillot, économiste, le DSA ne s’attaque pas directement aux problèmes d’addiction, laissant TikTok libre de ses pratiques en matière de temps d’écran.

Le DSA se concentre plutôt sur la transparence publicitaire et la lutte contre les discours de haine. Cependant, TikTok est conscient de son retard face à Meta.

Les chiffres de Digimind montrent qu’en France, Instagram comptait 26 millions d’utilisateurs actifs mensuels en 2023, contre seulement 14,9 millions pour TikTok. Pillot observe que TikTok, minoritaire en Occident face à Instagram, adopte une posture offensive pour conquérir davantage de marché.

À lire Iris Mittenaere : voici la raison secrète de sa séparation avec Diego El Glaoui, un profond sentiment qui ronge l’ex-Miss France

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :