Aides financières : 61% des bénéficaires de cette allocation ne la demande pas. Comment savoir si vous être éligible?

En France, de nombreuses aides sociales sont à la disposition de ceux qui en ont besoin. Pourtant, il est surprenant de constater que de nombreux Français ne réclament pas les aides financières auxquelles ils ont droit.

© Morning-femina.fr - Aides financières : 61% des bénéficaires de cette allocation ne la demande pas. Comment savoir si vous être éligible?

Consulter Masquer le sommaire

Une aide en particulier, l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), se distingue par son taux de non-recours alarmant, atteignant 61 %. Malgré son montant significatif, un grand nombre de personnes éligibles ne sollicitent pas cette aide.

Les aides sociales non réclamées : un problème en France

Chaque année en France, un montant impressionnant de 10 milliards d’euros en aides sociales n’est pas réclamé. Selon l’ancien ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, Jean-Christophe Combe, le non-recours aux prestations sociales est révélateur d’un « triple échec collectif » : celui de l’organisation des politiques sociales, de la politique économique, et des finances publiques. En effet, le taux de non-recours aux aides sociales, y compris la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) et d’autres prestations, dépasse les 30 % en France.

L’innovation du « Montant Net Social »

Pour remédier à ce problème, une nouvelle mesure a été mise en place en juillet 2023 : le « Montant Net Social » figurant sur le bulletin de salaire. Cette mesure, introduite par un arrêté du 31 janvier, vise à faciliter l’accès aux prestations sociales. Elle permettra aux Français de connaître le montant exact à déclarer pour demander des aides telles que le RSA ou la prime d’activité de la CAF.

À lire Chèque énergie 2024: pourquoi vous ne toucherez pas votre aide en Février comme prévu?

Jean-Christophe Combe a déclaré que cette avancée représente un pas essentiel vers la solidarité à la source, garantissant que ceux qui en ont besoin puissent bénéficier de ces aides chaque mois.

L’AAH : une aide sous-utilisée

Malgré ces avancées, un constat alarmant persiste en 2023. Parmi les nombreuses aides non réclamées en France, l’AAH maintient son taux de non-recours à un niveau étonnant. Pourtant, il s’agit de la deuxième prestation sociale la plus courante après le RSA, selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Dress).

Qu’est-ce que l’AAH ?

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) a été instaurée par la loi du 11 février 2005. Son attribution dépend de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Cette allocation vise à compléter les ressources des personnes en situation de handicap.

L’AAH est une aide financière versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et/ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA). Elle garantit un revenu minimum aux personnes en situation de handicap, mais sous certaines conditions d’attribution.

À lire Allocation de Rentrée Scolaire 2024: hausse des aides et des plafonds. Combien allez-vous toucher en plus cette année?

Conditions d’attribution de l’AAH

Pour être éligible à l’AAH, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Un taux d’incapacité permanente supérieur ou égal à 80 %.
  • Un taux d’incapacité permanente compris entre 50 % et moins de 79 %, avec une restriction reconnue substantielle et durable pour accéder à l’emploi reconnu par la CDAPH.

La CDAPH détermine le taux d’incapacité en se basant sur un barème évaluant les déficiences et incapacités des personnes en situation de handicap. De plus, ces personnes doivent faire face à des difficultés importantes pour accéder ou se maintenir dans un emploi en milieu ordinaire, directement liées au handicap et présentes pendant au moins un an pour pouvoir prétendre à cette aide.

Augmentation de l’AAH en 2024

Une excellente nouvelle pour les bénéficiaires de l’AAH est que cette aide fera partie des minima sociaux qui verront leur montant augmenter à partir du 1er avril 2024. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a annoncé que les minima sociaux bénéficieront d’une revalorisation d’environ 4,6 % à cette date.

Actuellement, le montant de l’AAH s’élève à 971,37 euros par mois. Avec cette augmentation, il atteindra environ 1016 euros par mois, soit une augmentation de près de 44,68 euros.

À lire CAF 2024: les APL augment de près de 2000 € par an pour suivre l’inflation

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :