Démarchage téléphonique : terminés les appels intempestifs, ce nouveau service gratuit d’UFC-Que Choisir permet d’y mettre fin

De nombreux français sont régulièrement soumis au stress lié à la démarche téléphonique.

© Morning-femina.fr - Démarchage téléphonique : terminés les appels intempestifs, ce nouveau service gratuit d’UFC-Que Choisir permet d’y mettre fin

Consulter Masquer le sommaire

C’est un véritable problème, car bon nombre d’entre eux ne décroche plus lorsqu’ils reçoivent un appel inconnu. Découvrez l’astuce proposée par l’UFC-Que choisir pour se débarrasser des appels intempestifs.

Des outils pas du tout efficaces

Plusieurs Français se trouvent généralement agacés lorsqu’ils reçoivent régulièrement des appels pour de la prospection téléphonique. De mesures pour protéger les données personnelles ont été mise en place, mais elles ne semblent inefficaces. En effet, les appels indésirables sont de plus en plus présents dans différents foyers. Ces derniers exaspèrent 9 Français sur 10 selon l’UFC-Que choisir.

Afin de défendre les consommateurs, la réglementation est devenue plus ferme ces dernières années. Selon l’Internaute, les entreprises sont désormais tenues d’appeler seulement du lundi au vendredi. Ceci entre 10 et 13 heures et 14 heures et 20 heures. De plus, elles doivent se limiter à 4 prises de contact au maximum par mois. Par ailleurs, les directives exigent aux démarcheurs d’afficher leur numéro de téléphone durant les appels. 

À lire Festival de Cannes 2024 : Adriana Karembeu marque les esprits et affirme son statut d’icône de la mode en arrivant sur la Croisette !

Sur son compte Twitter, la DGCCRF publie : « Consommateurs : le démarchage téléphonique est désormais permis seulement du lundi au vendredi, entre 10h et 13h et 14h et 20h, et jamais plus de 4 fois par mois par le même professionnel »

Pas de démarchage pour certaines sociétés

D’un côté, il faut signaler que certaines entreprises n’ont tout simplement pas le droit de démarcher. C’est particulièrement le cas du secteur de la rénovation énergétique ou de la formation. Pour mettre fin à ce fléau, le gouvernement décide de renforcer la liste d’opposition Bloctel.

De plus, il met en place des sanctions beaucoup plus dissuasives à l’encontre de certaines entreprises. Cependant, une question demeure ; comment font-elles pour continuer le harcèlement des consommateurs ? En effet, ces dernières se servent de l’annuaire universel ou public. Il contient les données de l’ensemble des abonnés téléphoniques.

Selon l’union des consommateurs, « Le RGPD retient que les coordonnées des consommateurs ne peuvent être transmises à l’annuaire public que s’ils y ont positivement et activement consenti et ce quel que soit leur mode de téléphonie (fixe ou mobile) ».

À lire Musique : Patrick Monahan laisse un message poignant à Charlie Colin, bassiste fondateur du groupe Train après son décès  

UFC-Que choisir recommande d’obliger les fournisseurs à ne pas divulguer vos données personnelles

Afin d’empêcher les opérateurs de téléphonie de transférer les informations des consommateurs, l’UFC-Que choisir propose un outil. L’objectif est d’aider chaque propriétaire téléphonique. Celui-ci peut donc lui adresser un courriel explicite pour s’opposer à l’utilisation des données. Pour ce faire, vous devez simplement renseigner quelques informations comme le nom de l’opérateur téléphonique. C’est aussi le cas du numéro de téléphone enregistré pour y accéder et l’identifiant.

Pour ce qui est de la conservation de la conservation de vos données par l’organisme, l’Union Fédérale des consommateurs a voulu rassurer. : « L’utilisation de notre outil ne collecte pas vos données mais a simplement pour but de vous en donner un aperçu ». Vous pouvez donc faire confiance à cet outil qui vous évite désormais de vivre un tel stress.

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :