Star Academy : Julien confie ne pas aimer le single « Comme tout le monde » que la production lui a imposé

Julien (Star Academy) : Ses confidences révèlent que son single "Comme tout le monde" ne répond pas à ses attentes | Pyrénées FM Interview

© Morning-femina.fr - Star Academy : Julien confie ne pas aimer le single « Comme tout le monde » que la production lui a imposé

Consulter Masquer le sommaire

Depuis la clôture de la Star Academy, l’excitation se poursuit pour les anciens participants, qui parcourent la France et la Belgique lors d’une tournée épique. Parmi eux, Julien, finaliste de l’édition 2023, a récemment accordé une entrevue à Pyrénées FM, révélant ses sentiments mitigés à l’égard de son premier single, « Comme tout le monde ».

Des débuts contrastés

Après des mois de compétition acharnée, Pierre Garnier a été couronné vainqueur de la Star Academy en février dernier. Son single, « Ceux qu’on était », a rencontré un succès phénoménal sur les plateformes de streaming, récoltant plus de 8 millions d’écoutes en une semaine seulement. 

Il convient de mentionner que plusieurs académiciens de sa promotion ont également lancé leur single. Parmi eux, Héléna a sorti « Aimer pour de vrai », Julien a dévoilé sa chanson « Chante », et Victorien a présenté « Tous les matins ».

À lire Pierre Garnier : TF1 n’a toujours pas versé les 100 000 euros promis au gagnant de la saison de la Star Academy. Voici pourquoi

Le rival de Pierre Garnier en finale, Julien, n’est pas en reste. Bien qu’il n’ait pas remporté le grand prix, il a signé avec un label et a sorti son premier single, « Comme tout le monde », début mars. Cependant, contrairement à Garnier et aux autres, Julien semble moins emballé par son propre morceau.

Les attentes non comblées de Julien

Dans son entretien avec Pyrénées FM, Julien a révélé son perfectionnisme. « Je suis extrêmement perfectionniste et presque lourd par rapport à ça. » a confié le jeune artiste. Il a ensuite avoué qu’il aurait souhaité avoir plus de temps pour peaufiner son single à sa guise. 

En effet, malgré quelques ajustements apportés à son single, il reste insatisfait du résultat final. Le jeune ancien académicien exprime ainsi ses craintes quant à la rapidité avec laquelle les choses ont avancé depuis la fin de la compétition. 

« C’était vraiment une inquiétude pour moi. On était dans la Star Academy et je me demandais si tout n’allait pas trop vite« , a confié Julien Lieb, soulignant le désir de perfection qui l’anime.

À lire Star Academy : « Je n’ai plus de nouvelles de… », ce candidat a coupé le contact avec ses camarades

Le poids de la compétition

Outre ses confidences sur l’insatisfaction pour son single, Julien Lieb a partagé son expérience en dehors de la tournée et du studio. Il a expliqué que lorsqu’il n’est pas en tournée, il passe son temps en studio à écrire ou à avoir des rendez-vous, ce qui signifie qu’il ne s’arrête jamais vraiment.

De plus, il a souligné qu’il ressent moins de pression dans cette situation, car il n’y a pas d’évaluations, de primes à assurer sur TF1, ni la peur de partir. 

En outre, il a noté que Julien ne se sent pas isolé selon ses propos, contrairement à son expérience dans le château. julien a aussi ajouté que bien qu’il ait été perturbé au début en rentrant dans le château, où il n’avait plus de vie privée en raison de la surveillance constante, il a également admis qu’il y avait des aspects de cette période qu’il vivait moins bien que d’autres. 

Malgré les défis rencontrés pendant l’émission, Julien semble maintenant apprécier davantage sa vie « normale », débarrassée des contraintes du château. Enfin, bien que l’artiste en herbe soit déçu par certains aspects de son premier single, il reste optimiste quant aux opportunités futures et aux leçons apprises lors de son parcours à la Star Academy.

À lire Star Academy : Pierre Garnier crée la surprise en évoquant sa carrière d’acteur lors d’une interview en Belgique

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :