Yann Barthès devient la risée de Cyril Hanouna et Cnews qui se payent sa tête après son audition à l’Assemblée Nationnale

Yann Barthès a été convoqué pour témoigner devant la commission d'enquête sur l'attribution des fréquences de la TNT.

© Morning-femina.fr - Yann Barthès devient la risée de Cyril Hanouna et Cnews qui se payent sa tête après son audition à l’Assemblée Nationnale

Consulter Masquer le sommaire

L’animateur emblématique de « TPMP » a répondu présent à cette convocation et a participé activement à l’audition.

Quand Yann Barthès oublie la dernière page : anecdote à l’audition sur les fréquences TNT »

Le mercredi 27 mars, Yann Barthès et les producteurs de Quotidien se sont présentés devant la commission d’enquête sur les fréquences de la TNT pour discuter du pluralisme dans les médias.

Cette réunion importante a été marquée par la présence de Cyril Hanouna, qui avait été récemment interrogé par les députés. Profitant de l’occasion, Hanouna n’a pas manqué de plaisanter sur l’animateur du talk-show concurrent, TPMP, ajoutant une note d’humour à cette session sérieuse.

À lire Affaire Inès Reg : Cyril Hanouna, toujours bien informé, affirme que son malaise à été organisé par la production

Barthès, coproducteur du talk-show via Bangumi, a été invité à présenter son travail et à expliquer le fonctionnement de Quotidien. Cependant, un moment inattendu est survenu lorsque, lors de son exposé liminaire, il a réalisé qu’il avait omis la dernière page de son discours préparé. Cette petite erreur a déclenché des rires et des commentaires, mettant en lumière l’aspect humain de ces auditions officielles.

Lors de cette audition, quelques minutes après le début, Yann Barthès a été invité à se présenter et à décrire son travail pour le talk show qu’il coproduit via Bangumi.

Cependant, à la fin de son exposé introductif, il a réalisé qu’il avait omis la dernière feuille de son discours préparé, un oubli qu’il a humoristiquement commenté, attirant ainsi l’attention générale sur cet incident.

Cyril Hanouna, Yann Barthès et l’audition sur le temps de parole des responsables politiques

Sur les plateformes de médias sociaux, Cyril Hanouna a récemment partagé une vidéo adressée à Pascal Praud, où il fait référence à l’humoriste Jeff Panacloc et à sa marionnette bien connue, Jean-Marc. Dans cette séquence, Hanouna laisse entendre de manière humoristique que sans son dispositif d’écoute, Yann Barthès se trouve dépourvu de mots, ajoutant ainsi une touche légère à la situation.

À lire TPMP (C8): ce chroniqueur gagnait 250 000 euros par mois, Cyril Hanouna et son équipe sont sidérés

Une séquence comique bien rigolote a été diffusée en direct sur CNews, une chaîne qui fait partie de la famille Canal+. Le petit plus comique ? Le bandeau de la chaîne a rajouté une pointe d’ironie en signalant que Yann Barthès semblait un tantinet perdu dans ses feuilles.

C’est un peu comme donner une touche d’humour en plus, une cerise sur le gâteau de la situation! On adore ces petits clins d’œil qui ajoutent de la légèreté à l’actualité.

La récente audition du 27 mars portait sur la répartition du temps de parole des leaders politiques et avait été demandée par des députés du Rassemblement national, parmi lesquels se trouvait Thomas Ménagé.

Sur les réseaux sociaux, Ménagé avait souligné l’importance du respect du pluralisme, critiquant au passage TMC pour son refus d’inviter certaines formations politiques. Cette affaire a entraîné une demande d’audition de Yann Barthès, soutenue par cinq parlementaires du RN.

Lors de ces auditions, les équipes de CNews et de C8, incluant des personnalités comme Pascal Praud, Laurence Ferrari, Vincent Bolloré et Cyril Hanouna, ont été interrogées sur différents sujets tels que les incidents diffusés à l’antenne, le respect de la diversité des opinions, ainsi que les sanctions imposées à leurs chaînes par l’Arcom.

À lire Bonjour (TF1) : Cyril Hanouna annonce la fin de la matinale de Bruce Toussaint « Ils nous ont tellement saoulé avec cette matinale »

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :