Perte de cheveux en automne: comment en finir? Les conseils qui marchent d’une dermatologue spécialisée

© Morning-femina.fr - Perte de cheveux en automne: comment en finir? Les conseils qui marchent d’une dermatologue spécialisée

Consulter Masquer le sommaire

La perte de cheveux chez les femmes, comparable à la chute chorégraphique des feuilles, est un processus quotidien. En moyenne, entre 50 et 100 cheveux tombent inévitablement tous les jours pour un adulte. Cependant, lorsque cette déperdition capillaire se transforme en une cascade, elle devient source de complexité et de stress.

Derrière cette perte capillaire se cachent des changements de luminosité, de météo et même hormonaux. Heureusement, une dermatologue bien informée, Geeta Yadav, nous dévoile ses astuces pour éviter que cette danse ne vire à la tragédie capillaire.

Les différentes causes de la perte de cheveux et les signes alarmants

La chute des cheveux est un phénomène plus complexe qu’il n’y paraît. Afin de bien appréhender les astuces de la dermatologue Geeta Yadav et de savoir quand s’alarmer, il faut comprendre les causes de cette perte de cheveux. Stress, bouleversements hormonaux, changements de saison, autant de facteurs qui influencent la crinière de chaque individu.

À lire Coiffure: voici les 4 coupes qui font fureur en ce début d’année 2024 qui vont sublimer votre visage

Cependant, les pertes de cheveux passagères après une période de stress ou un changement hormonal sont relativement courantes. En outre, la perte chronique des cheveux peut révéler des causes plus profondes telles que des problèmes de thyroïde, des carences en fer ou en vitamines. La ménopause elle-même peut également être une actrice de ce drame capillaire, selon la dermatologue Geeta Yadav.

Elle souligne aussi qu’une mauvaise manipulation des cheveux avec des produits de soin ou des appareils de coiffage peuvent entraîner une perte de cheveux assez inquiétante.

Selon la dermatologue Geeta Yadav, si la perte de cheveux est plus dense dans des zones de cuir de chevelu lors de leur lavage, n’attendez plus longtemps pour y remédier. D’après le docteur Saxton-Daniels, cela peut être le signe d’un « effluvium télogène », un dérèglement du cycle capillaire non localisé.

Les gestes à bannir selon la dermatologue TikToker

Geeta Yadav, la dermatologue canadienne, s’est armée de sa sagesse dermatologique pour nous dévoiler les gestes à bannir de notre quotidien capillaire. Sur TikTok, elle partage sa liste d’interdictions capillaires pour éviter une perte importante des cheveux. D’abord, les douches trop chaudes sont à éviter, tout comme les gestes trop violents sur le cuir chevelu.

À lire Amazon: ce lisseur professionnel qui a obtenu 19 000 avis positifs est disponible avec une remise de 58%

Et après la douche, le séchage délicat avec une serviette en microfibres est préconisé. Au moment du coiffage, l’utilisation excessive d’appareils chauffants est à proscrire, avec l’impératif d’utiliser un protecteur thermique. Et pour couronner le tout, réduisez le stress autant que possible. La dermatologue Geeta Yadav souligne l’importance de respecter ce dernier pour limiter les pertes de cheveux, car plus vous êtes stressé, plus vos cheveux tombent en grande quantité.

Apparemment, nos cheveux sont de petits êtres sensibles qui ne gèrent pas bien le drame quotidien.

Que retenir de cette exploration capillaire ? Peut-être que nos cheveux sont plus complexes qu’une intrigue de telenovela. Entre les saisons, les hormones et le stress, nos mèches sont en perpétuelle danse avec la gravité.

Alors, prenons soin de nos cheveux, évitons les douches trop chaudes, séchons-les avec tendresse, et disons non au stress. Enfin, utilisez également les bons produits et respectez toujours les consignes des experts en capillaire pour éviter une importante perte de cheveux, en toute saison.

À lire Coiffure 2024: découvrez 5 coupes courtes tendances pour sublimer votre visage!

Morning-femina.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :